Maroc : un médecin délivre un certificat de virginité à une femme enceinte

13 avril 2016 - 12h10 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un médecin marocain est actuellement jugé pour avoir délivré un certificat de virginité à une femme enceinte et ce, pour camoufler une affaire de viol de la part d’un homme influent de la région de Kénitra.

L’affaire remonte déjà à plus de 7 ans et implique non seulement le médecin qui a délivré le certificat de virginité mais aussi les adouls, rapporte l’agence EFE, qui cite le journal Al Massae.

Ayant appris qu’elle était enceinte, la jeune femme porte plainte contre son patron pour viol, mais ce dernier nie et fournit même un certificat de virginité en bonne et due forme. Selon la même source, le plan du patron était de marier la femme à l’un de ses employés mais cette dernière a catégoriquement refusé et l’enfant naît quelques mois plus tard sans qu’il soit reconnu par son père.

Six ans après les faits, l’enfant n’a toujours pas pu être inscrit sur les registres de l’état civil et n’a donc aucune existence légale et ne peut même pas être scolarisé.

L’homme est très influent dans la région de Kénitra, soutient le journal alors que la femme, qui a réussi à prouver la paternité grâce à des tests ADN, est toujours embourbée dans les arcanes judiciaires.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Kenitra - Virginité

Aller plus loin

Un mariage annulé pour cause de non-virginité en France

L’union d’Aïcha et de Nouredine, c’était une affaire de famille frappée du sceau de la tradition. Les deux époux, dont le mariage a été annulé en avril par un jugement de la...

A vendre : virginité à 500 DH

"La virginité ne devrait plus être remise en question au Maroc, au moment où celle-ci peut être recouvrée à seulement 500 ou 1000 dh. C’est une idée archaïque et dépassée qui...

Quand un médecin délivre des certificats médicaux six ans après sa mort

Il fallait oser. Un hôpital public au Maroc a délivré de nombreux certificats médicaux au nom d’un médecin pourtant décédé depuis plusieurs années.

Un médecin marocain délivre un certificat de virginité à une femme mère de 13 enfants

Un médecin de Casablanca aurait délivré un certificat de virginité à une femme, mère de 13 enfants, dans lequel il atteste qu’après consultation de sa patiente, celle-ci est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.