Les Marocains de plus en plus accros aux jeux

23 avril 2022 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Environ 1,5 million de personnes au Maroc sont des joueurs compulsifs. C’est ce que révèle un rapport spécial addiction présenté par le Conseil économique et social (CESE).

Le problème de l’addiction au Maroc touche de nomhreux domaines. On y compte, selon le rapport du CESE, 6 millions de fumeurs de cigarettes, dont un demi-million de mineurs. Pour ce qui est des joueurs, ils sont environ 3,3 millions. Le même rapport a indiqué qu’il existe 18 500 toxicomanes par injection, avec des prévalences élevées d’hépatite C (57 %) et de VIH (11,4 %). En ce qui concerne l’usage de substances psychoactives, on estime à 4,1 % à ceux qui s’y adonnent, 3 % pour l’abus de drogues et la toxicomanie, 2 % pour l’abus d’alcool, et le nombre d’alcooliques est de 1,4 %.

À lire : Maroc : la quasi-totalité des enfants utilise chaque jour un smartphone

En ce qui concerne l’usage pathologique des écrans, des jeux vidéo et d’Internet, le rapport du CESE note une augmentation inquiétante chez les adolescents et les jeunes. Un Marocain sur dix (10,6 %) de plus de 15 ans joue, selon des études menées par les opérateurs de jeux au Maroc (MDJS).

À lire : Les Marocains plus accros à la drogue et aux jeux de hasard (Étude)

La dépendance à ces jeux est plus poussée chez les couples mariés (21,4 %) que les célibataires. Les personnes divorcées sont les plus à risque (43 %). Et ce genre d’addiction s’accompagne souvent d’autres dépendances, comme la consommation d’autres stupéfiants. C’est la raison pour laquelle, le Conseil avait recommandé qu’au moins 10 % des revenus des produits sujets à la dépendance soient consacrés aux soins de santé, à la recherche et à la prévention de la toxicomanie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Etude - Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) - Menaces

Aller plus loin

Les Marocains accros aux jeux de hasard

Trois millions de Marocains jouent aux jeux de hasard, a fait savoir le ministre de la Jeunesse et des Sports Mohamed Ouzzine, balayant tout lien avec la dimension religieuse.

Une nouvelle clinique pour les troubles mentaux et les addictions à Casablanca

La ville de Casablanca accueille une autre structure spécialisée dans le soin des troubles mentaux et des addictions. Baptisée « Villa des Lilas-Anfa », cette clinique dispose...

Inquiétant rapport de l’ONU sur les stupéfiants au Maroc

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a publié son rapport annuel. L’OICS alerte les autorités sécuritaires marocaines sur la propagation des psychotropes et...

Les Marocains accros aux SMS et au téléphone mobile

Les Marocains ont échangé deux milliards de SMS et consommé neuf milliards de minutes de téléphone en 2012, d’après un récent rapport de l’Agence Nationale de Réglementation des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Transferts des MRE : plus de 109 milliards de dirhams en 2022

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) vers le Maroc ont connu une progression annuelle moyenne de 6 % au cours des dernières années, atteignant un record de plus de 109 milliards de dirhams en 2022 contre 93,6 milliards en...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...