Emmanuel Macron attend des responsables musulmans une « charte des valeurs républicaines »

21 novembre 2020 - 21h00 - Ecrit par : J.K

Les dirigeants du culte musulman ont présenté mercredi dernier au président français Emmanuel Macron, à sa demande, le plan d’un conseil national des imams. Ce conseil aura pour rôle de labelliser les imams en France.

Dans quinze jours, à la demande du Président, les dirigeants du culte musulman devront élaborer et présenter une " charte des valeurs républicaines " devant constituer une base d’engagement pour le Conseil français du culte musulman (CFCM) et les neuf fédérations qu’il regroupe. La charte doit insister sur le fait que l’islam en France est une religion et non un mouvement politique et spécifier la fin de l’ingérence ou de l’association à des États étrangers.

Le conseil des imams aura donc la mission d’identifier les imams et leur attribuer une carte officielle, mais également, retirer l’agrément en cas de non-respect de la charte et du code d’éthique qu’il va également rédiger. De plus, que l’imam soit un dirigeant de la prière, prêcheur ou conférencier, il devra avoir un niveau de connaissance du français, mais aussi des diplômes allant jusqu’à des formations universitaires selon son rôle.

La vision du chef de l’État étant de mettre fin à la présence en France de 300 imams étrangers " détachés " par la Turquie, le Maroc et l’Algérie, d’ici quatre ans, la pression est de plus en plus forte à l’égard des instances dirigeantes de l’islam en France, depuis le discours du Président français contre le séparatisme et l’islam radical début octobre, attisé par l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty et l’attentat à Nice, afin de lutter contre l’influence étrangère, la radicalisation et l’islam politique.

L’accession du CFCM à cette nouvelle organisation du culte musulman en France, sera une victoire pour Emmanuel Macron, souvent visé par des critiques des musulmans dans d’autres pays, à cause de ses propos sur un islam "en crise " et son discours contre l’islam radical.

Tags : France - Religion - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

Jean-Luc Mélenchon : En France, « il y a une haine des musulmans déguisée en laïcité »

Le député Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle de 2022, dénonce l’existence d’une «  haine des musulmans déguisée en laïcité  » en France.

La mairie d’Angers s’oppose à la cession de la mosquée au Maroc

Les sources de financement des mosquées sont devenues une priorité des autorités françaises depuis l’assassinat du professeur Samuel Paty à Conflans. Le conseil municipal d’Angers...

France : vers l’interdiction du voile chez les mineures ?

En prélude à l’examen du projet de loi confortant le respect des principes de la République en commission de l’Assemblée nationale à partir de lundi 18 janvier 2021, Aurore Bergé et...

L’Europe veut former ses imams

Lors de sa visite en Autriche où il a rendu hommage aux victimes de l’attentat de Vienne, le président du Conseil européen, Charles Michel émet l’idée de création d’un Institut...

Nous vous recommandons

Ryanair propose des vols vers Agadir et Marrakech cet été

La compagnie aérienne Ryanair a rendu public ce jeudi ses programmes de vols durant la saison estivale. En tout, 35 villes dont Agadir seront desservies depuis sa base de Bordeaux et 18 autres liaisons vers Marrakech entre autres seront opérées depuis...

Lettre incendiaire d’un Marocain à Emmanuel Macron

Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron, Younes Maamar, ancien directeur de l’ONE (Office national de l’électricité au Maroc), a fait part de sa colère en raison des mauvais traitements infligés à sa mère par la police aux frontières...

Belmadi parle de sa honte lors du match Algérie-Maroc (vidéo)

Le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne est en colère. En cause, l’état piteux des pelouses algériennes, qui lui donne du fil à retordre.

Guerre des Six jours : Comment le Maroc a joué un rôle clé dans la victoire d’Israël

Le Maroc a joué un rôle clé dans la victoire d’Israël lors de la guerre des Six jours qui opposa l’État hébreu à l’Égypte en juin 1967. Comment le royaume a-t-il aidé Tel Aviv ?

Fabriquée au Maroc, la Citroën Ami est un (peu) plus chère

Citroën vient d’augmenter, en ce début d’année, le prix de son modèle 100 % électrique Ami, produit au Maroc et accessible sans permis.

Des Marocains appellent à « se débarrasser » du français dans les écoles

Depuis quelques semaines, de nombreux internautes marocains ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux appelant à « se débarrasser » de la langue française dans la politique éducative. Pour eux, le recours à cette langue a placé le Maroc en bas du...

Tests PCR : les laboratoires privés dans le viseur des Marocains

Le ministère de la Santé fait des tests de dépistage l’un des facteurs clés dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais les prix que proposent les laboratoires n’encouragent pas les citoyens et n’entrent pas dans la politique du ministère de la...

Maroc : clap de fin pour le tournage d’Indiana Jones 5

Le tournage du cinquième volet du film américain, Indiana Jones s’est achevé cette semaine à Fès. La fin d’une aventure qui aura duré environ un mois et demi.

Le dirham baisse un peu face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,15 % face au dollar américain et s’est déprécié de 0,11 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 19 au 25 août 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

La Belgique future adversaire du Maroc, humiliée par les Pays-Bas

La Belgique, future adversaire du Maroc à la coupe du monde au Qatar, a été corrigée (1-4) à domicile, par les Pays-Bas, vendredi, à l’occasion de la première journée de la Ligue des Nations.