Le CFCM veut consolider ses acquis

13 janvier 2022 - 16h40 - France - Ecrit par : A.P

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a souligné la nécessité de « capitaliser » sur son expérience « avec ses réussites et ses échecs ». C’était à l’issue d’une réunion du bureau exécutif visant à « faire le point sur la situation et le devenir des instances représentatives du culte musulman ».

« A l’instar des autres cultes, le culte musulman doit disposer d’instances représentatives à même de l’inscrire pleinement dans le paysage cultuel de notre pays », a déclaré le CFCM qui entend « continuer sa mission sous la direction de la présidence collégiale telle que définie dans (ses) statuts, et ce pour une période provisoire jusqu’à la prochaine Assemblée Générale Extraordinaire qui doit intervenir prochainement ».

À lire : Vers l’autodissolution du CFCM ?

« Faire évoluer la représentation du culte musulman en France pour lui donner un nouvel élan en s’appuyant sur les acteurs du terrain au niveau des départements, qu’ils soient affiliés ou non à une fédération composant le CFCM, doit être au cœur de ces propositions », insiste l’instance, qui invite les préfets et les participants au Forum de l’islam de France (FORIF) à « engager très rapidement avec les responsables des lieux de culte de leurs départements une large concertation en vue de poser les fondements d’une nouvelle forme de représentation du culte musulman ».

À lire : Brouille entre le CFCM et la mosquée de Paris

Cette déclaration du CFCM est intervenue à la veille de la rencontre prévue ce jeudi entre l’ensemble des fédérations musulmanes à la Grande mosquée de Paris. Une rencontre que la Coordination, composée des organisations dissidentes du CFCM, annonce « décisive pour le renouvellement des instances de représentations des musulmans de France ». Mohammed Moussaoui, président de l’Union des mosquées de France (UMF), a assuré à Saphir News qu’il ne prendra pas part à cette séance.

Sujets associés : France - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Islam

Aller plus loin

Vers l’autodissolution du CFCM ?

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) sera auto-dissout pour l’émergence d’une nouvelle organisation du culte musulman. C’est ce que vient d’évoquer son président...

La Grande Mosquée de Paris n’est plus membre du CFCM

La Grande Mosquée de Paris et trois fédérations fondatrices du Conseil français du culte musulman (CFCM) se retirent définitivement de l’instance. Elles évoquent la gestion à...

Le CFCM demande une faveur au ministère de l’Intérieur

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) présidé par Mohammed Moussaoui a demandé une nouvelle faveur au ministère de l’Intérieur suite à l’expiration de la dérogation...

Brouille entre le CFCM et la mosquée de Paris

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a réagi à la lettre ouverte en date du 7 mai 2021, du recteur de la grande mosquée de Paris. Chems-Eddine Hafiz a déclaré que «  les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Officiel : voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer le début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.