Chems-Eddine Hafiz vante la laïcité à la française

8 décembre 2020 - 14h00 - France - Ecrit par : S.A

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, également vice-président du Conseil français du culte musulman (CFCM), affirme que la laïcité est une chance extraordinaire pour les musulmans de France.

"Pour les musulmans de France, la laïcité est une chance extraordinaire : ils appartiennent à la dernière religion à s’être assise à la table de la République aux côtés des autres cultes avec lesquels ils sont à égalité. Nous avons, en très peu de temps, construit un patrimoine de l’islam de France avec 2 600 lieux de culte. Cette liberté d’association et d’obtention de financements, nous l’avons eu grâce à la laïcité", a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal Le Parisien.

Dans cette interview, il s’est prononcé sur le projet de loi contre les séparatismes qui sera examiné ce mercredi en conseil des ministres. Le recteur salue une volonté de normaliser l’organisation du culte musulman en France. "Mais j’émets aussi des réserves. La transparence nécessaire concernant les financements étrangers est déjà prévue dans le Code monétaire et financier. Pourquoi le redire dans une nouvelle loi ?, s’interroge-t-il. Idem pour l’apologie du terrorisme, il existe déjà une loi de 2017. Le dispositif législatif français est suffisamment complet."

S’il admet que l’opacité règne en matière de financement des lieux de culte par des fonds étrangers, le responsable refuse qu’on jette le trouble sur tous les financements étrangers et appelle à faire une distinction entre les pays. "La Grande Mosquée de Paris est financée par l’Algérie dans la transparence la plus totale, cela ne pose pas de problème à la société française. En revanche, l’Arabie saoudite, le Qatar, les pays du Golfe…, eux, n’ont aucune raison d’être des sources de financement, ils n’ont pas de communauté ici en France", explique-t-il.

Quid de l’islamisme dans l’Hexagone ? Selon ce haut dignitaire musulman, il revient aux mosquées de s’emparer de cette problématique. "Les imams doivent certes assurer le prêche le vendredi, mais aussi sortir impérativement de leur salle de prière pour aller vers les musulmans et les non-musulmans afin de leur expliquer la réalité de leur religion. Eux seuls peuvent faire ce travail de théologie, déconstruire l’argumentaire monté par les groupes terroristes qui légitiment leurs actions en instrumentalisant et en dévoyant le corpus religieux. Pour cela, il faut qu’on les forme et qu’ils bénéficient d’un statut juridique. Il faut aussi trouver comment les rémunérer grâce à de nouvelles sources de financement : le pèlerinage à La Mecque, une taxe halal…", commente-t-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Religion - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Islam

Aller plus loin

Comment la France compte lutter contre le cyber-islamisme

La France veut accélérer sa lutte contre l’islamisme sur le terrain comme en ligne. Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté dévoile, le plan d’actions.

Valérie Pécresse propose de « casser les ghettos urbains » face à « l’islamisme rampant »

Face à «  l’islamisme rampant  », Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France appelle à «  casser les ghettos urbains  ».

La France organise des « États généraux de la laïcité »

La France va lancer des « États généraux de la laïcité » mardi 20 avril 2021, qui aboutiront à une « grande consultation auprès de 50 000 jeunes ». Cette annonce a été faite par...

France : lutte contre l’islamisme radical, une priorité du chef du gouvernement français

Près de deux semaines après sa nomination à la tête du gouvernement français, le tout nouveau premier ministre, Jean Castex a dévoilé les préoccupations majeures de son...

Ces articles devraient vous intéresser :

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 11 mars dernier, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé samedi la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne à l’occasion de l’entame de la dernière...

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) a annoncé il y a quelques jours la date du début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Officiel : l’Aid Al Fitr célébré mercredi 10 avril au Maroc

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé ce mardi soir, après la prière d’Al Maghrib, l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual 1445 H. C’est donc officiel, l’Aïd Al Fitr 1445 sera célébré demain...

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.