Le HCP révèle des chiffres étonnants sur le mariage au Maroc

12 octobre 2022 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Entre 2004 et 2018, l’écart d’âge moyen entre les époux au Maroc est passé de 7,2 ans à 7,9 ans, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans une note intitulée « la femme et écart d’âge entre les époux au Maroc ».

Publiée le 10 octobre passé, à l’occasion de la Journée nationale de la Femme, cette note révèle qu’au « Maroc, la moitié des couples avaient une différence d’âge de plus de 6 ans en 2004 et de plus de 7 ans en 2011 et 2018.

À lire : Une étude sur la préférence des jeunes marocains en matière de couple

Quant à l’écart d’âge moyen, il est passé de 7,2 ans en 2004 à 7,7 ans en 2011, puis à 7,9 ans en 2018 ». Ces écarts d’âge moyen varient selon que l’on soit en milieu urbain ou en milieu rural. Par exemple, pour les couples vivant en milieu rural, l’écart d’âge moyen est inférieur à 0,4 an par rapport aux couples en milieu urbain.

À lire : 88 % des Marocains s’opposent aux relations sexuelles hors mariage

Le HCP souligne que si l’écart d’âge moyen a changé en moins de 20 ans, c’est parce qu’il y a de plus en plus de femmes mariées avec des hommes plus âgés qu’elles. En 2018 par exemple, 87,1 % des femmes étaient plus jeunes que leurs maris, 9,5 % avaient le même âge et 3,4 % seulement étaient plus âgées. « Le pourcentage des couples ayant des écarts d’âge allant de 2 à 9 ans est en baisse, alors que celui des couples ayant des écarts entre 10 et 20 ans est en progression dans le temps », précise la note.

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Etude - Femme marocaine - Mariage

Aller plus loin

Une étude sur la préférence des jeunes marocains en matière de couple

Une étude réalisée par Oxfam et Rabat Social Studies Institute a permis de savoir la préférence des jeunes marocains en matière de couple. Cette étude porte sur le thème : "Les...

La moitié des musulmans européens pour un mariage avec un conjoint d’une autre religion

Une enquête qui vient d’être publiée par l’Agence européenne des droits fondamentaux de l’Union européenne révèle l’attachement des Européens de confession musulmane au pays...

88 % des Marocains s’opposent aux relations sexuelles hors mariage

Une enquête, réalisée par l’Économiste et le groupe Sunegria a révélé que 88 % des Marocains sont opposés aux relations sexuelles hors mariage. Dans le nord-est, le centre...

Au Maroc, la vie sexuelle commence à un âge précoce

La plupart des jeunes marocains ont eu leur premier rapport sexuel entre 15 et 22 ans. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’Association marocaine de la planification...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Malgré les obstacles juridiques, la polygamie persiste au Maroc

Alors que le gouvernement est en train de plancher sur une réforme du Code de la famille, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de publier son rapport sur la polygamie dans lequel on apprend que quelque 20 000 demandes pour un deuxième...

Pourquoi les Marocaines sont interdites de séjour dans les hôtels ?

Malgré l’inexistence d’une loi, les femmes marocaines seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels du royaume. Le député de l’USFP, Moulay Mehdi Al Fatmi, appelle le gouvernement à mettre fin à cette pratique discriminatoire.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...