Recherche

Covid-19 au Maroc : les cliniques continuent de ponctionner les morts

© Copyright : DR

14 novembre 2020 - 17h00 - Société

Les cliniques privées continuent d’imploser leur loi, malgré les plaintes des familles. Après le scandale de Casablanca, une autre clinique à Rabat vient de facturer 160 000 dirhams à un malade décédé des suites du Covid-19.

Quelques jours après l’affaire de la clinique de Casablanca, qui avait exigé la somme de 200 000 dirhams pour la remise de la dépouille d’un pharmacien mort des suites du Coronavirus, un autre établissement hospitalier privé de la capitale vient d’envoyer une facture très salée à la famille d’une victime du Covid-19.

Pour un séjour de 21 jours en réanimation, la clinique de Rabat a facturé pas moins de 5 000 dirhams par nuit, à en croire la facture remise à la famille. Celle-ci a été sommée de s’acquitter du montant de 160 000 dirhams pour pouvoir récupérer la dépouille.

Une chose est sûre : entre la saturation des hôpitaux publics et la loi de la jungle imposée par le secteur privé, les familles sont prises en otage. Certaines cliniques procèdent au tri des patients en fonction de leur milieu social. Une femme avait rendu l’âme à l’hôpital, après avoir été refusée par toutes les cliniques de la capitale.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Casablanca , Rabat , Santé , Arnaque

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact