Covid-19 : un nouveau variant 100% marocain

6 avril 2021 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

A Ouarzazate, une nouvelle souche du coronavirus vient d’apparaître. Mais jusque-là, Azzedine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, reste confiant en attendant la détermination de sa caractéristique précise.

Les travaux de recherche du Comité Scientifique Covid-19 ont affirmé l’existence de 28 nouveaux variants dont le variant nigérien, le variant anglais, et autres. Mais, le nouveau variant apparu est considéré comme une souche de génome 100 % marocain, a indiqué Azzedine Ibrahimi, qui n’est pas du tout ébranlé, vu les effets positifs de la vaccination dans le royaume. « Cela conduit à un sentiment de sécurité chez le public tant qu’il voit que le nombre de décès est en baisse et que le système de santé supporte le nombre de cas positifs au virus », a souligné le spécialiste, également membre du Comité Scientifique Covid-19.

Toutefois, « l’état génomique des souches virales présentes au Maroc appelle à beaucoup de prudence ». Sur sa page Facebook, celui-ci a déclaré qu’ « après avoir analysé la séquence génomique des souches apparues à Dakhla, ce qui a été fait par notre laboratoire en coopération avec l’Institute of Health, qui a prouvé que la question est liée à l’ascendance britannique, on peut conclure que cette souche, qui a atteint le point le plus éloigné du Maroc qui connaît une faible densité de population, sera inévitablement présente dans toutes les régions marocaines ».

Ainsi, bien que la situation soit semi-stable dans le royaume à en croire Pr Ibrahimi, il faudra continuer à respecter les mesures mises en place, « d’autant plus que notre processus de vaccination n’est pas encore terminé, et est toujours à la merci du marché international des vaccins ». Le souhait de ce dernier « c’est de sortir de la crise du Covid-19 avec l’été, et plus particulièrement avec l’Aïd al-Adha, si Dieu le veut, avec le moins de pertes humaines, sociales et économiques ». Au plan scientifique, Pr Ibrahimi espère dès le 10 mai, un assouplissement des mesures de restrictions avec la stabilisation des données et après la fête de l’Aïd Al-Fitr.

De plus, tous les examens finaux en ce qui concerne l’éducation se feront en présentiel. De même, les cafés et les restaurants pourront ouvrir et les rassemblements pourraient être de plus en plus autorisés. La levée des restrictions se fera ainsi progressivement jusqu’à la dernière mesure, souligne Pr Ibrahimi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Il n’existe aucun variant marocain du Covid-19

Contrairement aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, la direction régionale de la santé de Ouarzazate a assuré qu’aucun nouveau variant du Covid-19 n’a été détecté...

Un vaccin annoncé pour début 2022 contre tous les variants du coronavirus

Une équipe de chercheurs dirigée par le professeur Lbachir Benmohamed, immunologiste marocain, annonce pour fin 2021, le début des essais cliniques d’un vaccin conçu pour de...

Efficacité des vaccins face aux nouveaux variants : les explications d’un spécialiste marocain

L’apparition des nouveaux variants, particulièrement la souche britannique, dans 7 régions du royaume, inquiète. Taieb Hamdi, directeur du laboratoire de biotechnologie de la...

Covid-19 : un nouveau variant «  double mutant  » inquiète

Alors que le vaccin laisse espérer la fin de la crise sanitaire, un nouveau « variant double mutant » du coronavirus a été détecté dans 18 États en Inde.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.