Improbable invasion de criquets pèlerins au Maroc

26 mai 2020 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

La reproduction d’essaims de criquets pèlerins sera très limitée au Maroc, en Libye et en Algérie. C’est du moins ce que révèle l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Bonne nouvelle pour les agriculteurs du Maroc, de la Libye, de l’Algérie, de la Tunisie, de la Mauritanie, du Tchad, du Niger, du Mali, du Sénégal et du Burkina Faso. Selon les prévisions de la FAO, il n’y aura pas d’invasion accrue de criquets pèlerins dans ces pays. Toutefois, la FAO appelle ces pays à jouer la carte de la prudence.

Selon l’organisation onusienne, l’Éthiopie et la Somalie font face à la pire épidémie acridienne en 25 ans. Quant au Kenya, c’est la pire connue en 70 ans. Le rapport de la FAO indique que la situation pourrait empirer dans les tout prochains mois.

Une migration prévue de la Corne de l’Afrique sera complétée par des essaims arrivant des zones de reproduction printanière du sud-ouest du Pakistan et du sud de l’Iran, de mai à juillet, détaille le document.

Sujets associés : Agriculture - FAO

Aller plus loin

Le Maroc menacé par l’invasion des criquets pèlerins

Certains pays d’Afrique dont l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda et la Somalie, subissent actuellement les affres des criquets pèlerins depuis des semaines. Le Maroc et l’ensemble...

Les cultures espagnoles dévastées par des criquets pèlerins marocains

Les cultures et les entreprises d’élevage à Badajoz, dans le sud-ouest l’Espagne, ont été envahies et dévastées par des criquets marocains, également connus sous le nom de...

La question de l’invasion de criquets marocains arrive au Parlement européen

Le député européen Ignazio Corrao a adressé une question avec demande de réponse écrite à la Commission européenne au sujet de l’invasion de criquets marocains en Sardaigne et...

Alerte ! Les criquets sont de retour au Maroc

L’Afrique du Nord est menacée par une probable invasion des criquets pèlerins à partir de l’été prochain, après l’expérience malheureuse de l’Afrique de l’Est.

Ces articles devraient vous intéresser :

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

La prochaine récolte d’olive au Maroc menacée

La prochaine récolte d’olives au Maroc est très menacée en raison de la grave sécheresse qui frappe le royaume.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.