Les critiques fusent après le lancement du Forum de l’islam de France

9 février 2022 - 07h40 - France - Ecrit par : S.A

Le lancement du Forum de l’islam de France (FORIF) n’est pas du goût des responsables musulmans, qui dénoncent « un islam colonial ».

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur est à l’origine du lancement du Forum de l’islam de France (FORIF), nouvelle instance de gouvernance du culte musulman. Lancé samedi 5 févier à Paris, le FORIF devra se réunir solennellement, une fois par an, sous les auspices du ministère de l’Intérieur. Ce dernier a mis sur pied quatre groupes de travail (composés de responsables de mosquées et d’associations cultuelles) sur la professionnalisation et le recrutement des imams, le fonctionnement et la gestion des aumôneries, la lutte contre les actes antimusulmans et l’adaptation des associations gérant les lieux de culte aux nouvelles exigences de la loi confortant le respect des valeurs de la République (dite contre le séparatisme).

À lire : Un élu français : « Dès que l’on parle de l’Islam, notre pays devient fou »

Les préfets « ont identifié — lors des Assises territoriales de l’islam de France en 2021 — les associations locales représentatives ou les acteurs locaux du culte musulmans susceptibles de contribuer aux groupes de travail », révèle le ministère dans un communiqué, assurant qu’il n’a aucunement l’intention d’interférer dans l’organisation du culte musulman. « C’est à vous, musulmans, que revient la responsabilité de vous organiser […] L’État est seulement légitime […] pour faire respecter l’ordre public dans un cadre renforcé par la loi confortant le respect des valeurs de la République », s’est défendu Darmanin.

À lire : Le CFCM fustige une campagne électorale « centrée » sur l’Islam

Les propos ne rassurent guère certains responsables musulmans. Pire, ils suscitent de vives critiques. « Le FORIF n’est pas la représentation de l’islam de France, a réagi Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, un des responsables sélectionnées. Nous sommes dans un pays démocratique et cela doit aussi s’appliquer à l’islam. Des élections devraient se tenir au niveau des départements ». « J’ai bien précisé au ministre de l’Intérieur au cours d’une entrevue début janvier que les musulmans eux-mêmes doivent choisir leurs représentants », affirme Mohammed Moussaoui, président sortant du CFCM dans une discussion avec Middle East Eye. Il regrette que sa suggestion n’ait pas été prise en compte. Son organisation laissera place au FORIF d’ici le 19 février, où est prévue une assemblée générale extraordinaire du bureau exécutif.

À lire : Vers l’autodissolution du CFCM ?

Selon Abdallah Zekri, délégué général du Conseil et président de l’Observatoire de lutte contre l’islamophobie (OLCI), il faut redonner aux musulmans la possibilité de s’organiser à la base, avec des élections. Il dénonce la volonté du gouvernement français, à travers le FORIF, de « diriger les musulmans français comme s’ils étaient des mineurs ». « Il s’agit d’un islam colonial et c’est insultant », s’indigne le responsable musulman.

Sujets associés : France - Religion - Islam

Aller plus loin

Un élu français : « Dès que l’on parle de l’Islam, notre pays devient fou »

Guillaume Delbar, maire de Roubaix, a réagi au reportage de M6 consacré à l’action des pouvoirs publics face à l’islam radical tourné en grande partie dans sa ville. Un...

Gérald Darmanin : « les Marocains disent que je suis un agent des Algériens »

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur dont le département est à l’origine du lancement du Forum de l’islam de France (FORIF), nouvelle instance de gouvernance du culte...

Vers l’autodissolution du CFCM ?

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) sera auto-dissout pour l’émergence d’une nouvelle organisation du culte musulman. C’est ce que vient d’évoquer son président...

Les passagers d’un bus Aix-Marseille contraints d’écouter des versets du Coran

La Métropole Aix-Marseille-Provence a ouvert une enquête à la suite de l’imposition par un chauffeur de bus de la diffusion des versets du Coran à plein volume pendant toute la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.