Dakhla, la future métropole de l’immobilier

28 décembre 2020 - 11h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Les villes situées dans les régions du Sud laissent entrevoir un grand potentiel de développement dans tous les secteurs d’activité économique, notamment dans l’immobilier. Parmi ces villes, Dakhla pourrait devenir la prochaine destination privilégiée des investisseurs privés.

À Dakhla, «  une forte demande est exprimée pour les logements  », a indiqué Hicham Essghir, le directeur général du groupe immobilier Aakar Chark, qui s’est installé en doublant les modèles qu’il a mis en place à Oujda, Fès et autres. Ainsi, un besoin de 10 000 logements est à satisfaire dans cette ville dans les deux prochaines années. En plus, le groupe envisage la construction de deux hôtels et une clinique privée, tout en allant vers d’autres villes, à commencer par Laâyoune, rapporte lavieeco.

Toutefois, la situation du secteur immobilier dans ces lieux diffère de celle des principales villes du pays. Ainsi, les terrains, pour la plupart, sont du domaine privé de l’État, non immatriculés à la conservation foncière. Et c’est justement là où le problème se pose. Car, «  les habitants ont toujours eu un système de tribus, avec des chefs de tribus… Donc vivent en communauté séparée les uns des autres et dans des maisons individuelles. Il est difficile, voire inconcevable pour eux de résider dans un immeuble, en copropriété  », a expliqué un promoteur.

Quand il s’agit de logements construits par des tiers, 85% des unités construites relèvent des opérations économiques et sociales. Dans ce sens, Al Omrane a joué d’importants rôles dans l’éradication des bidonvilles, la réhabilitation des villes et territoires. Pour rappel, le holding avait dégagé une enveloppe de 5,2 milliards de DH dont 4,1 comme participation de l’État pour la période 2008-2015. Ce programme concernait la réalisation de 87 380 unités de logements destinés aux résidents dans les camps et les bidonvilles.

Toutefois, pour les réalisations à venir, il importe «  d’établir une politique urbaine adaptée à la région, à ses habitants et au potentiel de croissance qu’elle recèle  », a martelé Taoufik Kamil, président de la FNPI. Il faut noter que la FNPI, effectuera prochainement une visite de prospection dans ces villes, afin d’établir un diagnostic de la situation du marché et déceler les opportunités d’investissement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Dakhla

Aller plus loin

Dakhla, future destination balnéaire mondiale

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) veut positionner la région de Dakhla Oued Eddahab comme destination balnéaire sur l’échiquier mondial. La tournée qu’il a entamée...

Port de Dakhla, début imminent des travaux

Connu pour être stratégique pour l’Afrique de l’Ouest et pour les provinces du Sud du Maroc, le mégaprojet du nouveau port de Dakhla Atlantique va entrer dans sa phase décisive.

Le consulat des États-Unis à Dakhla est (presque) effectif

Le processus d’ouverture d’un consulat des États-Unis à Dakhla, dans le Sud du Maroc, vient d’être entamé. C’est ce qu’annonce le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, qui...

Avancée significative des travaux de construction de la voie express Tiznit-Dakhla

Les travaux de construction de la voie express Tiznit-Dakhla, un projet cher au roi Mohammed VI, avancent à grands pas. La fin des travaux est annoncée pour fin 2021.

Ces articles devraient vous intéresser :

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.