Maroc : convoqué par la police, un député prétexte être atteint du Covid

11 janvier 2022 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Impliqué dans une affaire de falsification, de faux et usage de faux, le député élu sous la bannière de l’Union Constitutionnelle, Sghir Babour, a prétexté être malade du Covid-19, afin d’échapper aux enquêteurs de la BNPJ.

Sghir Babour a été élu il y a quelques mois seulement, à l’issue des élections législatives du 8 septembre dernier. Respecté et admiré dans sa région, il a été arrêté dimanche par la Brigade Nationale de Police Judiciaire (BNPJ). Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour son implication présumée dans une affaire de falsification de documents officiels, de faux et usage de faux, rapporte alyaoum24.

À lire : Maroc : un député arrêté en flagrant délit de corruption

Avant son arrestation, le parlementaire a longtemps esquivé les convocations de la BNPJ. Il brandissait un certificat médical selon lequel il serait positif au Covid-19. Mais après vérification, le certificat était un faux.

À lire :Maroc : un ancien député condamné à 6 ans de prison

Il est accusé d’avoir présenté de fausses garanties financières afin d’obtenir frauduleusement un prêt bancaire d’environ 600 000 dirhams.

Sujets associés : Union Constitutionnelle - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) - Arrestation

Aller plus loin

Casablanca : huit individus arrêtés pour falsification de pass vaccinaux

La police judiciaire de Casablanca a arrêté, mercredi, un agent d’autorité et sept de ses complices, pour leur implication présumée dans une affaire de falsification et de...

Maroc : 7 ans de prison pour le député aux "17 milliards"

Épinglé par la justice dans l’affaire dite de "17 milliards", Zine El Abidine Houass, sait à quoi s’en tenir depuis ce lundi. En effet, l’ex-Président de la Commune de Had...

La justice rattrape Mohamed Karimine, ancien maire de Bouznika

Mohamed Karimine, président de la commune de Bouznika, destitué, après les accusations de mauvaise gestion, a reçu une convocation du juge d’instruction.

Sidi Kacem : arrêtés pour falsification des résultats de tests du Covid-19

Deux personnes ont été arrêtées jeudi par les éléments de la Brigade de la police judiciaire de Sidi Kacem, pour falsification de résultats des tests de dépistage du Covid-19....

Ces articles devraient vous intéresser :

Scandale des billets du Mondial 2022 : d’autres têtes vont tomber

La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) devrait auditionner d’autres personnes dont des présidents de clubs de football, un membre fédéral et un animateur radio soupçonnées d’être impliquées dans l’affaire dite du « scandale des billets du...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.