Maroc : un ancien député condamné à 6 ans de prison

10 janvier 2021 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le président de la commune de Mrirt (province de Khénifra) Mohamed Adal a été condamné, jeudi, à 6 ans de prison ferme par la Chambre criminelle de première instance chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca. Il lui est reproché sa « participation au gaspillage et détournement de fonds publics placés entre les mains d’un agent public » et « création et la vente de zones immobilières sans autorisation ».

Outre ces accusations, l’ancien édile de l’Union constitutionnelle (UC) est également poursuivi pour « influence » et « création de certificats administratifs contenant de faux » à la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Selon les instructions de la Cour d’appel de Casablanca, il devra rembourser l’argent détourné, qui s’élève à près de 4 MDH ainsi qu’une amende de 60 000 dirhams.

L’année dernière, l’ancien parlementaire avait été entendu ainsi que d’autres conseillers et employés de la commune dans le cadre d’une enquête relative à des délits de corruption financière et administrative dans la commune de Mrirt pendant son mandat par des éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) de Casablanca.

En mars dernier, le juge d’instruction de la chambre des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca avait décidé de placer l’ancien parlementaire en détention à la prison d’Oukacha.

Sujets associés : Droits et Justice - Prison - Mrirt - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : convoqué par la police, un député prétexte être atteint du Covid

Impliqué dans une affaire de falsification, de faux et usage de faux, le député élu sous la bannière de l’Union Constitutionnelle, Sghir Babour, a prétexté être malade du...

Marrakech : un ancien adjoint au maire en prison

Hamid Chehouani, l’un des adjoints à l’ancien maire de Marrakech, a été condamné lundi à 18 mois de prison ferme et au paiement de 5 000 dirhams pour « fraude, abus d’autorité...

Maroc : le procès du député UC poursuivi pour escroquerie reporté

Le tribunal correctionnel de Casablanca a décidé de reporter le procès du député Babour Sghir, poursuivi pour escroquerie, au 16 février suite à la demande de celui-ci de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.