Le détail de la situation économique du Maroc en 2020 (Rapport)

1er août 2021 - 17h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a présenté samedi au Roi Mohammed VI, le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière du royaume au titre de l’exercice 2020. L’année 2020 a été essentiellement perturbée par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Outre la crise sanitaire liée au Covid-19, les conditions climatiques ont été moins favorables à l’économie marocaine en 2020, entraînant ainsi une contraction de 6,3% et une perte de 432 000 emplois, a indiqué Jouahri lors de sa présentation, précisant qu’avec la baisse des ressources fiscales et de l’effort d’investissement effectué par le Trésor, le déficit budgétaire a atteint 7,6% du PIB et la dette publique s’est accrue à 76,4% du PIB. En ce qui concerne le déficit du compte courant, il a atteint 1,5% du PIB en raison de la régression des échanges extérieurs. Au même moment, les avoirs officiels de réserve de Bank Al-Maghrib se sont améliorés et l’inflation est restée stabel à 0,7%.

Pour alléger l’impact de la crise, Bank Al-Maghrib a diminué deux fois de suite son taux directeur, le ramenant à 1,5% et en libérant intégralement le compte de la réserve obligatoire, a ajouté le wali, soulignant que les opérations de refinancement des banques ont triplé et Bank Al-Maghrib a installé de nouvelles lignes de refinancement au profit des banques participatives et des associations de microcrédit et a augmenté son programme consacré aux TPME. Ces mesures ont permis d’assurer un financement approprié de l’économie avec principalement une chute des taux d’intérêt et un rythme de croissance soutenu du crédit bancaire. Avec l’évolution de la campagne de vaccination, le Maroc arrive graduellement à traverser cette crise.

En outre, plusieurs chantiers en cours dont certains ont été lancés sur instructions royales, ont permis d’accélérer la croissance de l’économie en vue d’atteindre les objectifs fixés dans les délais. Toutefois, il faudra lutter contre la concurrence déloyale, l’évasion fiscale et les subventions publiques non rentables et autres pour faciliter la croissance économique. Ces objectifs nécessitent la contribution des parties prenantes. Ainsi, cette pandémie pourrait devenir une opportunité pour le Maroc, si ces chantiers en cours arrivent à terme, a souligné Jouahri.

Sujets associés : Fès - Bank Al-Maghrib (BAM) - Emploi - PIB - Crise économique - Abdellatif Jouahri - Déficit - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : le déficit atteint 7,6% du PIB (82,4 milliards de dirhams)

Le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration a indiqué qu’à fin décembre 2020, la Loi de finances rectificative (LFR) a révélé un déficit...

L’économie marocaine a dégringolé de 6,3% en 2020

Une forte baisse de la croissance économique a été enregistrée au Maroc l’année dernière, selon les derniers chiffres qui viennent d’être publiés par le Haut commissariat au...

Maroc : chute sévère du PIB à 7,1 % en 2020

La crise sanitaire du Covid-19 a eu des répercussions sévères sur l’économie marocaine, induisant une récession inédite. En 2020, le PIB s’est contracté à 7,1 %.

Les défis économiques qui attendent le gouvernement Akhannouch

Aziz Akhannouch continue de travailler sur la configuration de son gouvernement. Quid des défis économiques qui attendent le nouvel exécutif  ?

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Légère dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et de 1,16 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le dirham stable face à l’euro

La devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est dépréciée de 0,87 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 16 au 22 février 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham perd de la valeur face à l’euro

Le dirham marocain a perdu de 0,78% face au dollar américain et de 0,48% vis-à-vis de l’euro, durant la période allant du 14 au 20 septembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,50 % face au dollar américain et de 1,24 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 24 au 30 août, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Appréciation du dirham par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,51 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,66 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 2 au 8 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...