Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

14 juillet 2023 - 11h30 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

Chraite est accusé d’avoir détourné environ 230 000 euros, une somme issue de la délivrance de passeports lors de son mandat au consulat entre septembre 2017 et décembre 2019. Il est actuellement en liberté provisoire, en attente du verdict de la Chambre pénale de l’Audience nationale, rapporte El Español.

A lire : Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Au cours de son audience le 27 février 2023, Chraite a rejeté l’idée d’être extradé vers son pays d’origine. La décision d’extradition est aujourd’hui entre les mains de la Chambre pénale de l’Audience nationale. Le Ministère public a déclaré que l’accusé avait dérobé des sceaux de passeports afin de les réutiliser pour de nouvelles émissions, une action qui a été immortalisée par les caméras du consulat.

La Commission d’inspection de la Trésorerie générale du Royaume (TGR) a mis en lumière le délit présumé de Chraite, qui est accusé de malversation au Maroc. Après que ses actes ont été découverts en décembre 2019, Chraite a pris la fuite. Il a été plus tard appréhendé par la Police nationale espagnole et le Maroc a été informé de son arrestation via Interpol Espagne.

A lire : Consulat de Barcelone : Prison ferme pour un ancien diplomate marocain

Le rapport du Parquet indique que les infractions présumées ont été commises sur le territoire espagnol, précisément au Consulat général du Maroc à Barcelone. Toutefois, en vertu de l’article 43 de la Convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963, Chraite bénéficie de l’immunité, ce qui rend son inculpation en Espagne impossible pour les actions commises dans le cadre de ses fonctions consulaires.

Le Ministère public a ajouté que Chraite ne peut pas renoncer à son immunité diplomatique pour éviter un procès au Maroc. L’immunité est un privilège étatique qui ne peut être révoqué que par l’État lui-même. De ce fait, l’avenir de l’ancien agent consulaire est actuellement entre les mains de la Chambre pénale de l’Audience nationale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ambassades et consulats - Extradition - Consulat du Maroc à Barcelone

Aller plus loin

Une affaire de détournement touche le consulat du Maroc à Barcelone

Trois fonctionnaires du consulat général du Maroc à Barcelone font l’objet d’une enquête pour détournement. Ils sont actuellement interrogés par la Brigade nationale de la...

Un Marocain recherché par le Maroc arrêté en Espagne

La police espagnole a récemment procédé à l’arrestation d’un homme de 38 ans, de nationalité marocaine. L’individu était visé par un mandat d’arrêt international émis par le...

L’Espagne ordonne l’extradition d’un Marocain, trafiquant de cocaïne

La chambre criminelle de l’Audience nationale a ordonné l’extradition vers le Maroc d’un jeune homme originaire de Nador, arrêté à Ceuta en août dernier pour trafic de cocaïne.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Le Maroc nomme 4 nouveaux consuls en France

Un important mouvement de personnel diplomatique a été initié par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dont plusieurs en France.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.