Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

14 octobre 2022 - 14h53 - Maroc - Ecrit par : A.T

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Ils sont au total quatre anciens cadres de ce service impliqués dans cette affaire. Trois d’entre eux ont été interpellés et déférés devant le parquet compétent par la BNPJ, rapporte Al Akhbar, précisant qu’il s’agit d’un fonctionnaire détaché au consulat et d’un autre chargé du bureau du paiement ainsi que le chef du service des passeports.

L’affaire remonte à 2019. Les opérations de suivi de la hiérarchie au niveau consulat ont révélé que les recettes de certaines prestations de service n’étaient pas enregistrées dans les registres officiels. Des soupçons confirmés par le ministère des Affaires étrangères qui a dénoncé des malversations financières au service des passeports. Une plainte a été déposée et une enquête ouverte.

A lire : Une affaire de détournement touche le consulat du Maroc à Barcelone

Selon l’enquête préliminaire, le caissier aurait « omis » de coller les timbres sur les passeports concernant 1 070 dossiers d’une valeur de 675 000 dirhams. Les commissions d’inspection ainsi que les brigades de police ont relevé d’autres malversations financières concernant les taux de change et les prestations relatives à la carte nationale.

Après audition, le procureur a décidé de les poursuivre pour dilapidation de deniers publics. Deux des accusés ont été incarcérés tandis que le troisième a été poursuivi en état de liberté provisoire. Un quatrième suspect qui fait l’objet d’un avis de recherche international aurait détourné la somme de 2,5 millions de dirhams avant de prendre la fuite.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Corruption - Consulat du Maroc à Barcelone

Aller plus loin

Une affaire de détournement touche le consulat du Maroc à Barcelone

Trois fonctionnaires du consulat général du Maroc à Barcelone font l’objet d’une enquête pour détournement. Ils sont actuellement interrogés par la Brigade nationale de la...

Un ancien ambassadeur du Maroc à Madagascar en prison pour détournement de fonds

L’ancien ambassadeur du Maroc à Madagascar, Mohamed Amar, a été condamné mardi par la Cour d’appel de Rabat à deux ans de prison avec sursis pour détournement de fonds.

L’ancien consul général de France à Marrakech au cœur d’un scandale

L’ancien consul général de France à Marrakech, Philippe Casenave, aurait prêté, entre 2018 et 2020, sa résidence officielle à un « ami » qui y recevait des « prostituées »....

Le Maroc ne veut pas d’un MRE au consulat d’Espagne à Tétouan

Le Maroc a opposé son veto à la nomination du nouveau responsable des visas au consulat général d’Espagne à Tétouan, Abdelilah Lamri el Ayadi, qui est un ressortissant marocain...

Ces articles devraient vous intéresser :

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.