L’Espagne va extrader un Marocain réclamé par le Maroc

8 janvier 2023 - 15h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La justice espagnole va approuver l’extradition de Yassine Salhi au Maroc. Accusé d’être le leader d’un réseau criminel dédié au trafic de migrants vers l’Europe, ce Marocain résidant en Espagne a été réclamé par les autorités marocaines.

L’extradition sera autorisée sur la base de l’accord signé entre les deux pays en janvier 2009. L’audience d’extradition se tiendra mardi prochain à l’Audience nationale. Le Maroc, qui a réclamé l’extradition de ce MRE, soutient que les infractions d’appartenance à une organisation criminelle et de trafic de migrants ont été commises sur son territoire. Les autorités espagnoles avaient autorisé son extradition le 11 octobre dernier, mais Yassine Salhi s’y est opposé, saisissant l’Audience nationale, compétente en la matière, rappelle The Objective.

À lire : L’Espagne refuse d’extrader un Marocain

Salhi a été arrêté le 17 août près d’Almeria. Accusé d’avoir dirigé une organisation criminelle dédiée au trafic de migrants subsahariens, il a été placé en détention provisoire. Selon le parquet, il les aidait à quitter Nador au Maroc à destination de l’Europe sur des bateaux pneumatiques à moteur, moyennant paiement d’une somme comprise entre 15 000 et 20 000 dirhams (environ 1 800 euros) par personne.

À lire : Le Maroc va extrader vers les États-Unis un Français poursuivi par le FBI

Le parquet soutient que ce réseau menait ses activités depuis 2009 et organisait jusqu’à trois opérations de transfert de migrants par semaine. Cet acte est puni par l’article 294 du Code pénal marocain, raison pour laquelle le procureur général du roi devant la cour d’appel de Nador a émis en juin un mandat d’arrêt contre Salhi et l’ambassade du Maroc en Espagne a demandé son extradition le 19 septembre, soit un mois après son arrestation.

Selon les données du ministère espagnol de l’Intérieur, 39 157 migrants sont arrivés illégalement en Espagne en 2021. À fin août 2022, ils étaient 16 718.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Droits et Justice - Extradition - Trafic

Aller plus loin

L’Espagne refuse d’extrader un homme accusé d’enlèvement au Maroc

La Chambre pénale de la Haute cour nationale espagnole a rejeté la demande du Maroc d’extrader un de ses ressortissants résidant à Ceuta, et faisant l’objet d’un mandat d’arrêt...

En attente d’extradition, un Marocain demande l’asile en Espagne

Réclamé par les autorités marocaines, le Marocain accusé d’avoir dirigé une organisation criminelle dédiée au trafic de migrants subsahariens, s’est opposé ce mardi à son...

Le Maroc va extrader vers les États-Unis un Français poursuivi par le FBI

L’extradition vers les États-Unis du Français Sébastien Raoult, en prison au Maroc et accusé de piratage par le FBI, aura lieu dans les tout prochains jours. Le gouvernement...

Le Maroc va extrader un militant ouïgour

La Cour de cassation de Rabat a autorisé mercredi, l’extradition vers la Chine de l’activiste ouïghour, Yidiresi Aishan, arrêté en juillet dernier au Maroc. Les ONG de défense...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...