Autoroute du Maroc croule sous plus de 40 milliards de DH de dettes

7 novembre 2021 - 12h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Un rapport sur les établissements et les entreprises publics révèle qu’à fin 2020, les dettes de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc ont dépassé 40 milliards de DH, avec des investissements chiffrés à seulement 921 millions de DH. Un taux d’endettement de 65 %, qui confirme l’appel à l’aide lancé à l’état par la société en 2020, en déclarant que la dette enregistrée en pleine crise sociale pesait lourdement sur sa trésorerie.

Au cours des six premiers mois de 2021, les investissements réalisés par le gestionnaire des autoroutes marocaines est de 400 millions de DH, soit un taux de réalisation de 29 %. Elle prévoit aller jusqu’à un milliard de DH à la fin de l’année.

À lire : Maroc : les infrastructures routières occupent une place de choix dans le budget 2021

À fin juin 2021, le chiffre d’affaires avait connu une progression de 35 % par rapport à l’année dernière. Selon ADM, il pourrait augmenter de 55 % et atteindre 3,1 milliards de DH, si le trafic routier continue son développement au même rythme.

À lire : Maroc : très cher coût de maintenance du réseau routier

Ces chiffres ont de quoi crisper davantage la tension sociale que traverse l’ADM. Il y a quelques jours, trois organisations affiliées à la centrale syndicale l’Union marocaine du travail (UMT) ont accusé la direction générale de passer outre les règles du dialogue social et de marginaliser les délégués syndicaux. Ils accusent également la direction d’avoir orchestré « la dilapidation de deniers publics, l’ambiguïté, l’improvisation qui marque la gestion et la mise en œuvre de la stratégie de l’entreprise ».

Sujets associés : Investissement - Autoroutes du Maroc (ADM) - Chiffre d’affaires - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Maroc : les infrastructures routières occupent une place de choix dans le budget 2021

Le gouvernement marocain entend prioriser les infrastructures routières en 2021. En témoigne le budget alloué aux chantiers routiers.

Autoroutes du Maroc : nette progression des recettes au premier semestre

À fin juin 2022, Autoroutes du Maroc (ADM) ont affiché près de 2 milliards de dirhams de chiffre d’affaires, soit une progression de 10 % par rapport à la même période en 2019,...

Les syndicats en colère contre « Autoroutes du Maroc »

La société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) est dans le viseur de trois syndicats affiliés à la centrale l’UMT qui dénoncent la restriction des libertés et des droits...

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tournages de films au Maroc : chiffre d’affaires record pour le CCM en 2022

Très sollicité pour les tournages étrangers, le Maroc devrait renouer avec les bénéfices cette année. De nombreuses productions annulées en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives, sont de retour, selon le centre cinématographique...

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Le Maroc veut augmenter la part d’investissements des MRE

Au Maroc, la part d’investissement privé provenant des Marocains du monde reste faible. Seulement 10 % des transferts des MRE y sont consacrés. Un dispositif incitatif se met en place pour mieux mobiliser les investissements de cette communauté.

Le Maroc facilite la vie aux investisseurs

À compter de l’année prochaine, le nombre de documents requis pour le traitement des dossiers d’investissement au Maroc sera réduit de près de la moitié.

Le Maroc s’attaque aux avoirs non déclarés à l’étranger

Au Maroc, les personnes qui sont en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale sont visées par une nouvelle opération de régularisation.

Maroc : une subvention pour renouveler les camions

Dans le cadre de la relance du programme de renouvellement du parc du transport routier, le gouvernement a annoncé le déblocage d’un budget de 500 millions de dirhams pour la période 2022-2023.

Maroc : le gouvernement prévoit une aide au logement

Le gouvernement prévoit dans le budget 2023 la mise en place d’une aide pour le soutien au logement au profit des acquéreurs éligibles.

Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Au Maroc, de nombreuses mesures fiscales majeures de la loi de finances 2024 ont été actées pour la nouvelle année, puis publiées au Bulletin officiel n° 7259 bis, daté du 25 décembre 2023. Voici ce qu’il faut retenir.

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Autoroutes du Maroc : nette progression des recettes au premier semestre

À fin juin 2022, Autoroutes du Maroc (ADM) ont affiché près de 2 milliards de dirhams de chiffre d’affaires, soit une progression de 10 % par rapport à la même période en 2019, selon les indicateurs trimestriels.