Maroc : très cher coût de maintenance du réseau routier

5 mai 2021 - 17h20 - Economie - Ecrit par : J.K

La maintenance du réseau routier est d’une importance capitale pour le royaume. Sur le budget total octroyé annuellement aux routes, près de 46%, soit trois milliards de dirhams (MMDH) y sont dédiés.

Intervenant mardi, au cours de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara a indiqué que « l’actif routier national a dépassé 300 MMDH et le fait de ne pas le maintenir serait une perte pour le pays ». De plus, chaque année, le coût de la maintenance régulière du réseau routier atteint 250 millions, précise le ministère, soulignant la détermination de son département de renforcer les acquis du secteur de la maintenance routier, voire augmenter les investissements relatifs à la construction de nouvelles routes.

Par ailleurs, « les travaux d’extension, de construction et de réhabilitation du réseau routier pour répondre aux besoins croissants du trafic routier coûtent environ 54 % du budget alloué annuellement par le ministère aux routes », a fait part Amara, selon qui certains problèmes comme ceux liés aux nouveautés qui contraignent à des changements en matière de programmation et de financement, freinent le ministère dans sa volonté d’œuvrer pour un meilleur résultat. Concernant les routes communales devant atteindre 33 000 km, les collectivités territoriales, en partenariat avec le ministère et les parties prenantes concernées, font de leur mieux pour un entretien régulier et de qualité de l’actif routier en milieu rural.

En plus, la réalisation de l’équilibre nécessaire entre la maintenance du réseau routier, la protection de l’actif routier et la construction de nouvelles routes, représente un défi que le ministère compte bien relever, même s’il y a un problème relatif au fonds spécial de financement des projets routiers, qui concerne les revenus de carburant dont la hausse des prix impacte négativement le budget octroyé au réseau routier, a souligné Amara.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transports - Autoroutes marocaines - Abdelkader Amara - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Autoroute du Maroc croule sous plus de 40 milliards de DH de dettes

Un rapport sur les établissements et les entreprises publics révèle qu’à fin 2020, les dettes de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc ont dépassé 40 milliards de DH,...

Des villageois alertent sur les fraudes dans la construction d’une route à Khemisset

Les habitants du douar « Ait Ikken » de la commune d’Ait Ichchou alertent sur les fraudes dans la construction d’une route à Khemisset et appellent le gouverneur de la ville à...

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la...

La route Tinghir-Imilchil fermée aujourd’hui pour travaux

Ce vendredi, de 08h à 18h, il n’y aura pas de circulation sur le tronçon de la route régionale n° 703 reliant Imilchil et Tinghir. Le ministère du transport a annoncé qu’elle...

Ces articles devraient vous intéresser :

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Vers l’abandon du projet de construction du tunnel de Tichka ?

Le projet de construction du tunnel de Tichka pourrait être abandonné pour celui du tunnel de l’Ourika. C’est du moins ce que déduit le ministère de l’Équipement.

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Maroc : nouvelles autoroutes en projet

De nouveaux projets d’autoroutes sont en cours de planification et de réalisation au Maroc. Les autoroutes existantes ne sont pas en reste puisqu’elles bénéficient d’amélioration en vue de fluidifier le trafic.

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a officiellement lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 200 nouveaux avions. Cet investissement colossal vise à quadrupler la flotte de RAM d’ici une décennie, en vue de propulser la compagnie marocaine vers de nouvelles...

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.