Maroc : les infrastructures routières occupent une place de choix dans le budget 2021

22 novembre 2020 - 08h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le gouvernement marocain entend prioriser les infrastructures routières en 2021. En témoigne le budget alloué aux chantiers routiers.

Le budget qui sera alloué aux chantiers routiers à travers la mise en œuvre de 20 conventions dépasse 659 millions de DH, rapporte Les Inspirations Éco. En tout, 400 millions seront débloqués en 2021 pour la construction de la voie express reliant Tiznit à Laâyoune dont le financement global s’élève à 1,2 milliard de DH. Le gouvernement espère obtenir 1,5 milliard de DH de la part des autres partenaires.

Les travaux de tous les tronçons seront poursuivis l’année prochaine. Une enveloppe budgétaire de 1,2 milliard de DH servira à financer les projets à lancer dans le cadre du programme de réduction des inégalités dans le milieu rural. Cette enveloppe sera transférée du fonds spécial des routes au fonds de développement rural.

Au nombre des projets à exécuter en 2021, on peut citer entre autres, le raccordement du port de Nador au réseau autoroutier pour un investissement de 4,5 milliards de DH, la signalisation (10 projets) et les nouvelles autoroutes (Berrechid-Tit Melill). Un montant de 375 millions de DH sera débloqué pour la sécurité routière.

Sujets associés : Routier - Budget - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Les travaux de l’autoroute Nador-Guercif lancés

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), maître d’ouvrage délégué pour la réalisation de l’autoroute Guercif-Nador vient de prendre officiellement en main le projet....

Autoroute du Maroc croule sous plus de 40 milliards de DH de dettes

Un rapport sur les établissements et les entreprises publics révèle qu’à fin 2020, les dettes de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc ont dépassé 40 milliards de DH,...

Maroc : les grands chantiers d’infrastructures prévus en 2022

En 2022, le gouvernement a prévu de lancer plusieurs projets d’infrastructures pour renforcer et entretenir son investissement dans ce secteur. Réseau routier et ferroviaire,...

Tanger met le paquet sur les infrastructures routières

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme complémentaire pour la mise à niveau urbaine de Tanger métropole, la ville vient de mettre en service de nouvelles routes et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.