La situation des droits des femmes au Maroc et en France en débat ce mardi à Nantes

16 mai 2023 - 16h50 - France - Ecrit par : A.P

L’avocate marocaine Ghizlane Mamouni, connue pour son combat contre l’article 490 du Code pénal marocain et son engagement pour la réforme du Code de la famille, va échanger ce mardi avec son homologue nantaise Anne Bouillon sur la situation des droits des femmes au Maroc et en France, lors d’une conférence à la médiathèque Jacques-Demy à Nantes.

La rencontre se tient à l’initiative de la Coopération pour l’abolition du patriarcat (CAP), une association nantaise qui œuvre depuis 2020 pour l’abolition du patriarcat sous toutes ses formes. Elle vise à confronter la réalité des conditions des femmes en France et au Maroc et à comprendre l’origine du patriarcat dans les deux pays, précise Julien Record, membre de la CAP.

« J’ai beaucoup entendu parler d’Anne Bouillon et de son engagement contre les violences faites aux femmes. Chez nous, les inégalités sont encore dans la loi. En France, la loi est déjà bien enracinée mais le combat de ma collègue, notamment contre les féminicides, démontre que cela ne suffit pas », explique à Ouest France Ghizlane Mamouni.

À lire : Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

Lundi, l’avocate marocaine a échangé avec les femmes nantaises sur la réforme du Code de la famille au Maroc, lequel punit l’interruption volontaire de grossesse (IVG), discrimine les femmes en matière d’héritage et crée beaucoup d’inégalités entre l’homme et la femme. Ghizlane Mamouni garde espoir que le changement va s’opérer après les dix ans du Parti justice et développement (PJD), parti islamiste, à la tête du gouvernement (2011-2021).

« On sort de dix années de gouvernance avec un parti islamiste au pouvoir. Aujourd’hui on a une coalition de trois partis plus libéraux, ce sont des signaux positifs pour nous », assure Mamouni qui aurait tant aimé rencontrer l’avocate Gisèle Halimi de son vivant.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Moudawana (Code de la famille) - Nantes - Femme marocaine - Code pénal marocain

Aller plus loin

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la...

Maroc : voici les principaux changements du nouveau code pénal

La première mouture du projet de Code de procédure pénale, en rédaction depuis des mois au ministère de la Justice, sera disponible en janvier prochain. D’importants changements...

Réforme du Code de la famille : voici les modifications majeures attendues

Le roi Mohammed VI a annoncé récemment à la réforme du Code de la famille, près de 20 ans après son adoption, en vue d’instaurer davantage d’égalité entre les hommes et les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...