Maroc : voici les principaux changements du nouveau code pénal

24 novembre 2022 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La première mouture du projet de Code de procédure pénale, en rédaction depuis des mois au ministère de la Justice, sera disponible en janvier prochain. D’importants changements et nouveautés ont été introduits.

Le Maroc s’est engagé dans la voie de la réforme intégrale du Code pénal, visant à protéger les citoyens contre tout abus de pouvoir et leur garantir les droits à la défense. S’exprimant sur le sujet devant la chambre des conseillers, le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi a donné des détails sur le contenu du nouveau texte, dont la publication est prévue durant le premier semestre 2023.

Au nombre des amendements, le ministre a cité notamment la protection des citoyens contre les médias sociaux, précisant que selon la nouvelle loi, le citoyen a le droit de poursuivre quiconque l’a photographié et d’exiger une indemnisation. De même, pour la première fois, le nouveau texte prévoit l’incrimination de l’usurpation d’identité d’un journaliste. Toute personne ne peut être journaliste à moins d’avoir la carte professionnelle remise par le Conseil national de la presse, a-t-il précisé.

A lire : Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Selon lui, le texte en préparation comprend un ensemble de questions qui traitent des lacunes de la loi actuelle et reste lié aux libertés individuelles et collectives, à la lutte contre la criminalité et l’accompagnement de l’évolution du système judiciaire pénal moderne. Ces amendements concernent également la question de l’avortement, et la question du mariage des enfants.

Lors d’une récente déclaration à la presse, Ouahbi, avait annoncé le projet de loi pénale sous sa nouvelle forme d’ici avril 2023, révélant que son ministère avait terminé la rédaction de la première ébauche du projet de révision globale et intégrée du groupe de droit pénal.

Sujets associés : Droits et Justice - Abdellatif Ouahbi - Code pénal marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : une pétition contre la pénalisation des relations sexuelles hors mariage

La lutte menée par le Collectif 490 (Moroccan Outlaws) contre la pénalisation des relations sexuelles hors mariage s’intensifie. Le mouvement appelle à l’abrogation de l’article...

Bracelet électronique : le Maroc ne veut pas confier la gestion à une entreprise étrangère

Le Maroc veut mettre en place le bracelet électronique comme alternative à la détention provisoire. Le processus pour le choix de l’entreprise gestionnaire de la plateforme a été...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre...

Maroc : vers la dépénalisation de la vente et de la consommation d’alcool ?

Le ministre de la Justice marocain, Abdellatif Ouahbi, affiche sa volonté d’abroger la loi de 1967 interdisant à tout établissement de vendre ou d’offrir une boisson alcoolisée aux...

Nous vous recommandons

Droits et Justice

Maroc : un ancien député condamné à 6 ans de prison

Le président de la commune de Mrirt (province de Khénifra) Mohamed Adal a été condamné, jeudi, à 6 ans de prison ferme par la Chambre criminelle de première instance chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca. Il lui est reproché sa «...

Marrakech : il n’aurait pas dû entrer dans un hammam pour femmes

Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné à quatre mois de prison avec sursis un homme accusé d’intrusion dans un hammam pour femmes dans l’ancienne médina. L’inculpé avait volé au secours de son épouse qui se trouvait à l’intérieur de...

Maroc : prison ferme pour un avocat accusé d’atteinte à l’islam

Le tribunal de première instance de Khémisset a condamné un avocat pour propos racistes, atteinte à l’islam et outrage à des agents d’autorité. Non satisfait de la sentence, le ministère public a interjeté...

L’islam, « une maladie sexuellement transmissible » selon une professeure de droit

Suite à la plainte déposée par la Ligue des droits de l’Homme, signalant les propos " antisémites et islamophobes", d’une professeure de droit de l’Université d’Aix-Marseille, une enquête sera ouverte. C’est ce qu’a indiqué le parquet...

Un Marocain risque 16 ans de prison pour avoir agressé son ex-femme en Espagne

La justice a requis une peine de 16 ans de prison contre un Marocain qui a violemment agressé son ex-compagne en 2019 à Santa Lucía de Tirajana (Canaries) alors qu’il était déjà sous le coup d’une ordonnance...

Abdellatif Ouahbi

Maroc : le gouvernement ne veut plus de plaintes des ONG contre les élus

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi veut empêcher les associations de défense des biens publics de porter plainte contre les élus, estimant que cette action est du ressort du ministère de...

Lueur d’espoir pour les Marocains détenus en Syrie et en Irak

Une rencontre réunira très prochainement la mission parlementaire dédiée aux Marocains bloqués et détenus en Syrie et en Irak. Cette première rencontre représente un signe d’espoir pour les proches de ces...

Abdellatif Ouahbi raconte son combat contre le Covid-19 (vidéo)

Après avoir vaincu le coronavirus, le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif El Ouahbi est revenu dans un entretien, sur « les circonstances » de son infection au Covid-19 et sur ses relations avec le dirigeant istiqlalien,...

Maroc : vers la dépénalisation de la consommation d’alcool ?

On en sait un peu plus sur la réforme du Code de procédure pénale en attente d’être adopté au Maroc. Selon les explications fournies par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, cette réforme entend entre autres, introduire la dépénalisation de la...

Maroc : vers la dépénalisation de la vente et de la consommation d’alcool ?

Le ministre de la Justice marocain, Abdellatif Ouahbi, affiche sa volonté d’abroger la loi de 1967 interdisant à tout établissement de vendre ou d’offrir une boisson alcoolisée aux musulmans. Une loi contraignante dont l’inobservance expose les...

Code pénal marocain

Tribunal de Rabat : un homme ne peut forcer son épouse à avoir des relations sexuelles

Le tribunal de la famille de Rabat a rendu le 9 mars dernier dans une décision inédite. Une première au Maroc qui risque de faire jurisprudence.

Peine de mort : le CNDH appelle le Maroc à voter en faveur du moratoire universel

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) continue ses actions pour l’abolition de la peine de mort. C’est dans cette optique qu’il a suggéré au Maroc de voter en faveur de la résolution relative au moratoire universel sur l’application de la peine...

Soulaiman Raïssouni placé en détention

Soulaiman Raïssouni séjourne depuis lundi matin à la prison d’Oukacha, en attendant les résultats de l’enquête détaillée qui déterminera son implication ou non dans un attentat à la pudeur, avec violence et séquestration, conformément aux articles 485 et 43 du...

Une première au Maroc : un couple poursuivi pour adultère, acquitté

Le tribunal de première instance de Zagora a rendu un jugement qui donne de la matière au grand débat sur la liberté des relations sexuelles hors mariage et les libertés individuelles en général. Il a acquitté un couple vivant en concubinage alors qu’il...

Des hôteliers marocains appellent à la légalisation des relations hors mariage

L’interdiction des relations sexuelles extraconjugales imposée aux musulmans affecte le marché intérieur hôtelier déjà très affaibli par la crise sanitaire.