Maroc : une pétition contre la pénalisation des relations sexuelles hors mariage

10 novembre 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

La lutte menée par le Collectif 490 (Moroccan Outlaws) contre la pénalisation des relations sexuelles hors mariage s’intensifie. Le mouvement appelle à l’abrogation de l’article 490. Une pétition a été lancée dans ce sens.

« L7BS LA » (La prison non, NDLR). C’est le slogan du collectif Hors-la-loi qui a lancé une pétition nationale pour l’abrogation de l’article 490 du Code pénal marocain, qui punit « d’un mois à un an de prison toutes personnes de sexe différent qui, n’étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles ». « La pétition a été conçue le 25 octobre, mais la collecte des signatures durera le temps qu’il faudra, avec à chaque semaine, un point d’actualité sur le sujet que nous essaierons d’organiser dans nos locaux », explique Sonia Terrab, cofondatrice du Collectif 490, ajoutant que l’idée est de faire une campagne participative en postant davantage de vidéos sur le sujet pour appeler de plus en plus de gens à faire campagne avec nous.

À lire : Relations hors mariage au Maroc : appel à l’abrogation de l’article 490

« Les signataires de la pétition s’inscrivent publiquement contre la restriction des libertés individuelles des citoyens au Maroc », indique le Collectif 490 dans un dans un communiqué. Selon le mouvement, la légitimité de l’article 490 « pour régir la vie sociale des Marocains est remise en cause aujourd’hui, de même que celle des acteurs chargés de son application comme la police, les tribunaux, etc. » D’où, la nécessité de son abrogation. Il faudra 4 000 signatures pour que la pétition soit officiellement acceptée par l’État marocain.

Sujets associés : Mariage - Sexualité - Code pénal marocain

Aller plus loin

Maroc : voici les principaux changements du nouveau code pénal

La première mouture du projet de Code de procédure pénale, en rédaction depuis des mois au ministère de la Justice, sera disponible en janvier prochain. D’importants changements...

Relations hors mariage au Maroc : appel à l’abrogation de l’article 490

Les membres du collectif 490 sont montés à nouveau au créneau pour réclamer « l’abrogation pure et simple » de l’article 490 qui participe « significativement au sentiment...

Appel à un débat sérieux sur l’avortement et la sexualité au Maroc

Au Maroc, les relations sexuelles hors mariage et l’avortement sont deux pratiques interdites par la loi et la religion. Des interdits qui sont pourtant contournés, d’une...

Maroc : la sexualité hors mariage divise

Les Marocains sont divisés sur la question des relations sexuelles hors mariage. Alors que certains sont favorables au maintien de leur pénalisation, d’autres appellent à leur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Saad Lamjarred et Ghita El Allaki organiseront un mariage au Maroc

Le chanteur marocain Saad Lamjarred vient de confirmer dans un live sur Instagram l’organisation prochaine au Maroc, d’une vraie fête de mariage avec Ghita El Allaki.

Qui est Ghita El Allaki, la fiancée de Saâd Lamjarred ?

Le chanteur marocain Saâd Lamjarred s’apprête à se marier avec sa meilleure amie Ghita El Allaki.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Maroc : le mariage fastueux de la fille d’un haut dirigeant soulève des polémiques

Le mariage somptueux organisé par le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, pour sa fille, soulève de vives polémiques. La quatrième personnalité politique du Maroc après le roi, le chef du gouvernement et le président de la Chambre des...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Malgré les obstacles juridiques, la polygamie persiste au Maroc

Alors que le gouvernement est en train de plancher sur une réforme du Code de la famille, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de publier son rapport sur la polygamie dans lequel on apprend que quelque 20 000 demandes pour un deuxième...

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge d’autoriser ce type de mariage « par décision motivée précisant l’intérêt...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.