Relations hors mariage au Maroc : appel à l’abrogation de l’article 490

24 décembre 2021 - 20h20 - Ecrit par : A.T

Les membres du collectif 490 sont montés à nouveau au créneau pour réclamer « l’abrogation pure et simple » de l’article 490 qui participe « significativement au sentiment d’oppression ressenti par les jeunes ».

Dans une lettre ouverte à l’attention du ministre de la Justice, ces citoyens et citoyennes sont revenus à la charge pour réclamer l’abrogation de l’article 490, avec un argumentaire aux aspects juridique, historique et de droits humains.

Concrètement, le collectif 490 a réclamé de nouveau la suppression de l’article 490, punissant « d’emprisonnement d’un mois à un an toutes personnes de sexe différent qui, n’étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles ».

Rappelant que le Code pénal est resté inchangé depuis 1961 sur le droit fondamental de disposer de son corps, le Collectif a souligné que des « citoyens majeurs et consentants ou des victimes de violences sexuelles ont vu leurs vies brisées du fait de cette loi inique qui favorise l’arbitraire et qui est instrumentalisée pour faire taire ceux qui dérangent par leur opinion, leur mode de vie ou qui, tout simplement, font les frais d’un ex-mari jaloux, d’un voisin intrusif, d’un gardien trop zélé ». En somme, « l’article 490 fait feu de tout bois tant l’imprécision de sa formulation est vaste ».

A lire : Stop 490 : mobilisation au Maroc pour la libération de Hanaa

Aujourd’hui, la mission du gouvernement est de « penser, comprendre et puis agir », estime le Collectif dans sa lettre qui appelle à penser aux femmes victimes de viol, de chantage à la diffusion d’images intimes ou encore d’autres violences sexuelles qui ne pourront jamais porter plainte de crainte de se faire elles-mêmes injustement arrêter sur le fondement de l’article 490.

« Les juges, au lieu de focaliser leur attention sur les faits et le degré de violence qui les a accompagnés, s’évertuent à rechercher l’existence d’une relation préalable entre la victime et son agresseur. Très souvent, cela aboutit à condamner la victime à une peine de prison. De tels cas finissent parfois de façon tragique comme ce fut le cas avec le suicide de la jeune Khadija cette année  », rappelle le Collectif.

À travers cette mesure, le gouvernement démontrera « son engagement à prendre en compte la parole des victimes de violences sexuelles et les revendications des jeunes et à faire cesser l’hypocrisie régnante, fruit du décalage entre l’état actuel de la société marocaine et la justice qui la régit », conclut-on.

Tags : Droits et Justice - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Stop 490 : mobilisation au Maroc pour la libération de Hanaa

Le mouvement « Hors la loi » demande aux Marocains de partager sur les réseaux sociaux, le message « Stop 490 », en rouge. Le but est d’obtenir la libération de Hanaa, une jeune...

Libertés individuelles : les « Hors-la-loi » reviennent à la charge

Les « Hors-la-loi » comptent sur le nouveau parlement pour faire aboutir leurs propositions pour la défense des libertés individuelles. Le Collectif appelle les nouveaux...

Asma Marabet : « la pénalisation de l’adultère est contraire à la morale islamique »

L’islamologue et chercheuse, Asma Lamrabet, appelle à la suppression de l’article 490 du code pénal qui punit les relations sexuelles hors mariage. Selon elle et le « collectif...

Des hôteliers marocains appellent à la légalisation des relations hors mariage

L’interdiction des relations sexuelles extraconjugales imposée aux musulmans affecte le marché intérieur hôtelier déjà très affaibli par la crise...

Nous vous recommandons

Covid 19 : évolution inquiétante du variant Delta au Maroc

Le variant Delta, réputé être très contagieux, est présent sur le territoire national. « Il va devenir dominant dans quelques semaines », selon le directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Azeddine...

Halilhodzic en colère contre Ziyech ?

L’international marocain Hakim Ziyech est l’un des joueurs non sélectionnés par l’entraîneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic, pour les deux prochains matchs de l’équipe du Maroc contre le Soudan et la Guinée. Une colère du technicien franco-bosniaque...

La BAD compte sur le Maroc pour éviter une crise alimentaire en Afrique

Face à la famine qui guette l’Afrique à cause de la guerre en Ukraine, l’Office Chérifien des phosphates (OCP), géant marocain des phosphates et la Banque africaine de développement (BAD), discutent de l’approvisionnement d’urgence en engrais en Afrique de...

Le Maroc veut « étouffer » Melilla et Sebta

Le président de Melilla, Eduardo de Castro, a critiqué la stratégie du Maroc d’étouffer Ceuta et Melilla, avec la construction de grands ports au nord du pays et l’arrêt de l’approvisionnement de Melilla en marchandises de...

Hiba Abouk rend hommage aux hommes de sa vie (Photos)

Cinq semaines après son accouchement, Hiba Akouk, la femme de Achraf Hakimi, a partagé un cliché de son dernier fils Naim, né le 12 février 2022, mais également une photo du papa et du grand frère...

Sebta : l’embouteillage continue à la frontière marocaine

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) en fin de vacances dans le royaume continuent de souffrir le martyr à Sebta, bloqués dans de longues files d’attente à la frontière.

Royal Air Maroc va renforcer ses vols

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a décidé d’étendre son réseau de lignes cet été, afin de récupérer des parts de marché perdues à cause de la pandémie de Covid-19. Le lancement de nouvelles liaisons entre le Maroc et l’Allemagne, l’Autriche et la...

Achraf Hakimi et Hiba Abouk font sensation au festival de Cannes

L’international marocain Achraf Hakimi et son épouse Hiba Abouk étaient présents au festival de Cannes mardi 24 mai 2022.

Miss Raisa, rappeuse et voilée (vidéo)

Miss Raïssa, une jeune Marocaine résidant en Espagne, a rappé sur la scène de « Got Talent » pour dénoncer la discrimination dont elle et de nombreuses autres femmes musulmanes sont victimes dans le...

La Rochelle : hommage à un SDF marocain tué à coups de couteau

Une marche blanche est organisée à La Rochelle pour rendre hommage à Saïd, un SDF marocain retrouvé mort le 6 août dernier sur le site de la friche industrielle du Gabut. La police judiciaire poursuit l’enquête ouverte suite au décès du quadragénaire. De son...