Réforme du Code de la famille : voici les modifications majeures attendues

10 septembre 2022 - 21h10 - Ecrit par : A.P

Le roi Mohammed VI a annoncé récemment à la réforme du Code de la famille, près de 20 ans après son adoption, en vue d’instaurer davantage d’égalité entre les hommes et les femmes en matière d’héritage, de mariage des mineurs, etc.

Dans son discours du 30 juillet à l’occasion de la Fête du trône, Mohammed VI a lancé la réforme du Code de la famille. « L’esprit de la réforme ne consiste pas à octroyer à la femme des privilèges gracieux, mais, bien plus précisément, à lui assurer la pleine jouissance des droits légitimes que lui confère la loi. Dans le Maroc d’aujourd’hui, il n’est en effet plus possible qu’elle en soit privée », a déclaré le monarque marocain, précisant que le code est « dédié à la famille entière » et « n’est spécifique ni aux hommes, ni aux femmes ».

À lire : Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

C’est sous le leadership de Mohammed VI qu’un nouveau code de la famille (Moudawana) intégrant « l’égalité et l’équité entre les deux conjoints », avait été adopté en 2004. Ce code fixe des conditions pour limiter la polygamie, ainsi que l’âge du mariage à 18 ans sauf autorisation du juge, et institue le divorce par consentement mutuel. Une victoire pour les modernistes, après plusieurs années de bras de fer avec les islamistes. « Ces réformes […] ne doivent pas être perçues comme une victoire d’un camp sur un autre, mais plutôt comme des acquis au bénéfice de tous les Marocains », avait toutefois souligné Mohammed VI.

À lire : Maroc : vers une révision du code de la famille (Moudawana)

Le roi « veut que des amendements soient apportés à la Moudawana dans les plus brefs délais », confie à Middle East Eye un expert qui sera impliqué dans le processus de la nouvelle réforme du code. « Tout ce qui ne relève pas d’une prescription coranique formelle peut être amendé », explique le spécialiste, évoquant « l’héritage par voie de taassib », qui prive les filles qui n’ont pas de frère d’une partie de leur héritage au profit d’autres hommes de la famille (cousins, oncles, etc.), ou la perte de la garde de l’enfant par la femme après un divorce ou un remariage.

À lire : Maroc : pour le CESE, il est temps de réformer le code de la famille

« L’État a toujours essayé de trouver un équilibre entre la légitimité religieuse et l’ouverture à la modernité à travers notamment la ratification de toutes les conventions internationales sur l’égalité entre l’homme et la femme », précise le spécialiste qui soutient par ailleurs que la dérogation accordée au juge pour le mariage des mineurs « doit être bonnement supprimée ». Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) demande depuis plusieurs années « l’abolition de cette exception ». Dans la même optique, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a aussi appelé en mars à une « révision ambitieuse » du Code de la famille.

Tags : Mariage - Lois - Mohammed VI - Famille - Femme marocaine - Moudawana

Aller plus loin

Maroc : appel à une réforme du code de la famille

L’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) plaide pour une relecture profonde du Code de la famille afin de renforcer l’arsenal juridique visant à mieux garantir les...

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain...

Maroc : pour le CESE, il est temps de réformer le code de la famille

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a affirmé dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, que le moment est venu de réviser le...

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union...

Nous vous recommandons

Du nouveau dans l’enquête sur l’étudiant retrouvé mort à Tanger

Le juge d’instruction près la Cour d’appel a convoqué l’ensemble des témoins qui étaient proches de l’étudiant de 20 ans, retrouvé mort dans son appartement dans le quartier Mesnana à Tanger. Objectif : lever toutes les zones d’ombre qui entourent ce...

Amel Bent à nouveau enceinte

Portrait de la semaine dans l’émission Sept à huit diffusée le dimanche 24 octobre sur TFI, la chanteuse Amel Bent a fait quelques révélations sur sa vie privée. Elle confie qu’après avoir connu la douloureuse épreuve d’une fausse couche, elle a retrouvé le...

Du nouveau dans l’affaire du chirurgien Hassan Tazi

Après les vacances judiciaires, le procès du Dr Tazi reprend la semaine prochaine, avec la confrontation des cinq principaux accusés.

Ryanair reprend ses vols vers le Maroc le 1er mars

Ryanair a annoncé la reprise de ses liaisons aériennes de et vers le Maroc depuis sa base de Séville, dès le 1ᵉʳ mars. La compagnie va relier six villes marocaines dont la capitale, Rabat.

Ryanair ne se retire pas du marché marocain

La ministre du Tourisme a réagi aux rumeurs concernant le départ du Maroc de Ryanair, affirmant que la compagnie aérienne poursuit bel et bien ses activités au royaume.

Nouvelles révélations sur l’arrivée de Brahim Ghali en Espagne

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sans fournir des informations sur l’identité des personnes à bord de l’avion de la présidence algérienne qui transportait Brahim Ghali, le leader du Front Polisario vers l’Espagne le 18 avril, a demandé à l’armée...

Les Émirats rejettent l’extradition de Nordin El Hajjioui vers la Belgique

Un tribunal des Émirats arabes unis a rejeté les demandes d’extradition du Belge d’origine marocaine Nordin El Hajjioui alias « Dikke Nordin van den Dam », l’un des hommes les plus recherchés en Belgique qui figure dans le top 50...

Le Maroc sera fortement impacté par la hausse internationale des prix

Le Maroc sera fortement touché par la hausse des prix des produits alimentaires sur le marché international, mais restera toutefois l’un des pays les plus stables du continent, selon l’Oxford Economics...

Rumeurs de divorce pour Badr Hari

Après plus de cinq ans de vie conjugale, le kickboxeur maroco-néerlandais Badr Hari et sa femme Daphné Romani auraient rompu. Le fait que Daphné ait décidé sur Instagram de reprendre son nom de jeune fille serait, selon certains médias, le signe d’une...

L’hôtelier portugais Pestana s’installe à Tanger

Le groupe hôtelier portugais Pestana s’installe à Tanger, après Casablanca et Marrakech. La nouvelle unité ouvre ses portes demain, lundi 22 novembre.