Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

31 juillet 2022 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse et juste du Code la famille.

Le discours du roi a évoqué plusieurs aspects de la vie politique économique et sociale du Maroc. C’est ainsi que Mohammed VI a appelé toutes les institutions constitutionnelles concernées par les droits de la famille et de la femme à s’investir davantage dans les responsabilités qui sont les leurs dans ce domaine pour des actions plus fortes sur le terrain.

À lire : La diaspora marocaine se prononce sur la révision du Code de la famille (vidéo)

Pour le souverain, il est essentiel que la femme marocaine joue pleinement son rôle dans le développement national. « Les outils et les dispositifs sont là et devront être mis à jour ainsi que les législations nationales dédiées à la promotion de ces droits ». Il a rappelé les efforts qu’il a fournis depuis son accession au Trône, en faveur de la promotion et de l’épanouissement de la femme marocaine. Au nombre des réformes engagées, il y a la promulgation du Code de la Famille et l’adoption de la Constitution de 2011 qui consacre l’égalité homme-femme en droits et en obligations. Il ne s’agit pas d’accorder à la femme des privilèges à titre gracieux, mais de lui permettre de bénéficier de ces droits les plus légitimes. « Il n’est en effet plus possible qu’elle en soit privée », a-t-il souligné.

À lire : Maroc : appel à une réforme du code de la famille

Le roi a souligné la nécessité de réformer le Code de la Famille, qui fait face aujourd’hui à des obstacles qui empêchent d’atteindre les objectifs voulus. Il cite entre autres, cette propension de certains fonctionnaires et hommes de justice qui continuent toujours de penser que le Code est réservé aux femmes. Il insiste sur le fait que le Code a été conçu pour le bien être de la famille et ne saurait être un outil réservé qu’à la femme. « Il donne aux hommes et aux femmes les droits qui leur échoient respectivement et il tient compte de l’intérêt des enfants », a-t-il souligné.

À lire : Maroc : Ouahbi veut une régularisation sans délai du mariage coutumier

Tout en soutenant la réforme du Code, Mohammed VI exige que les changements qui lui seront apportés soient menés en parfaite concordance avec « les desseins ultimes de la Loi islamique (Charia) et les spécificités de la société marocaine, et veiller à ce qu’il soit empreint de modération, d’ouverture d’esprit dans l’interprétation des textes, de volonté de concertation et de dialogue ». Pour le roi, il est clair que la condition « sine qua non » pour que « le Maroc continue de progresser est que les femmes occupent la place qui leur échoit et qu’elles apportent leur concours efficient à toutes les filières de développement ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Droits et Justice - Moudawana (Code de la famille) - Femme marocaine - Fête du Trône

Aller plus loin

Code de la famille : près de 8 Marocains sur 10 pour une réforme basée sur le charia

À l’heure où la réforme du Code de la famille fait débat, un sondage réalisé par Afrobaromètre révèle que près de 8 Marocains sur 10 appellent à une réforme basée sur la loi...

Allemagne : des Marocaines honorées à Francfort

Une dizaine de femmes marocaines qui se sont illustrées par leur parcours atypique dans les domaines de la culture, la politique, l’économie, les sciences, les sports et les...

Réforme du Code de la famille : voici les modifications majeures attendues

Le roi Mohammed VI a annoncé récemment à la réforme du Code de la famille, près de 20 ans après son adoption, en vue d’instaurer davantage d’égalité entre les hommes et les...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Séisme au Maroc : le roi Mohammed VI fait don d’un milliard de dirhams

Un don d’un milliard de dirhams au Fonds spécial destiné à gérer les effets du séisme survenu au Maroc il y a une semaine a été fait par le roi Mohammed VI.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée aux MRE

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé mardi 30 août une réunion consacrée aux Marocains du monde. Il s’agit pour le chef de l’exécutif de mettre en place les stratégies pour venir en aide à la communauté marocaine à l’étranger.