Les drones iraniens au Polisario, une menace pour le Maroc

14 mars 2023 - 16h30 - Monde - Ecrit par : P. A

Le Front Polisario aurait reçu des drones kamikazes de la part de l’Iran via l’Algérie pour attaquer le Maroc. Cette alliance constitue une menace pour le Maroc et la région, ont dénoncé les autorités du royaume.

L’eurodéputé espagnol Antonio López-Istúriz avait déposé en octobre une question au parlement européen sur ce trafic continu d’armes, notamment des drones militaires iraniens, de Téhéran vers le Front Polisario. L’initiative est intervenue au lendemain de la déclaration d’un responsable du Polisario, Omar Mansour, annonçant l’arrivée imminente de drones armés au profit des miliciens du Front Polisario. Dans sa réponse en date du 6 décembre, le parlement européen a indiqué n’avoir aucune information sur l’acquisition présumée de drones par le mouvement indépendantiste, rapporte El Español.

À lire : Drones iraniens au Polisario : une menace pour le Maroc et le Maghreb

Pourtant, les autorités marocaines n’ont cessé d’alerter la communauté internationale sur l’armement du Polisario par l’Iran avec l’aide de l’Algérie. Téhéran dispose d’une importante industrie de fabrication de drones militaires après des décennies d’investissement dans la recherche et la capture de drones américains au lendemain de la guerre avec l’Irak, a rappelé Llewellyn King dans une récente publication dans le journal Atalayar, ajoutant que le Maroc ne possède pas encore le dôme de fer israélien, « le seul système défensif efficace contre les drones », selon Ilan Berman, vice-président du Conseil de politique étrangère des États-Unis.

À lire : «  Les drones iraniens constituent une menace directe pour le Maroc  »

Sans le Dôme de fer, le Maroc serait vulnérable face aux éventuelles attaques par drone du Polisario, analyse Berman cité par King. Pour le moment, on ne sait pas quel type de drone l’Iran envoie au Polisario. Téhéran dispose des drones Shahed-136, développés par Shahed Aviation Industries, et qui a une longueur de 3,5 mètres, 2,5 mètres de largeur. Il possède également le Shahed-129, un drone de combat à moyenne altitude et à longue portée, conçu sur le modèle du Predator américain, sans oublier le Shahed-146 (appelé Gaza), le tout dernier et plus moderne, mis en service en 2022. Il mesure 10,5 mètres de long sur 21 mètres de large.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Iran - Polisario - Défense - Armement - Sahara Marocain

Aller plus loin

Des drones français pour renforcer la sécurité au Maroc

La Gendarmerie Royale marocaine est désormais équipée de drones tactiques français DT26 E, dont une vidéo a été récemment partagée par Far-Maroc sur sa page Facebook.

L’Iran et le Hezbollah, une menace pour la stabilité et la sécurité du Maroc

Aux yeux de Habboub Cherkaoui, directeur du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), la proximité entre l’Iran et le Hezbollah « représente une menace pour la...

Drones iraniens au Polisario : une menace pour le Maroc et le Maghreb

La fourniture de drones kamikazes par le régime iranien aux milices du Polisario, par l’intermédiaire de l’Algérie, constitue une menace directe pour le Maroc et vise à...

L’Iran et le Polisario : une connexion inquiétante au Sahara

Des révélations ont été faites sur le soutien de l’Iran au Polisario, protégé de l’Algérie, qui ne cesse de revendiquer l’indépendance du Sahara, mais aussi sur l’approche...

Ces articles devraient vous intéresser :

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Maroc : Création de zones pour la production d’armes et de munitions

Le Maroc vient d’autoriser la création de deux zones industrielles militaires. C’est ce qui ressort du conseil des ministres tenu samedi à Casablanca et présidé par le roi Mohammed VI.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.