Les drones iraniens au Polisario, une menace pour le Maroc

14 mars 2023 - 16h30 - Monde - Ecrit par : A.P

Le Front Polisario aurait reçu des drones kamikazes de la part de l’Iran via l’Algérie pour attaquer le Maroc. Cette alliance constitue une menace pour le Maroc et la région, ont dénoncé les autorités du royaume.

L’eurodéputé espagnol Antonio López-Istúriz avait déposé en octobre une question au parlement européen sur ce trafic continu d’armes, notamment des drones militaires iraniens, de Téhéran vers le Front Polisario. L’initiative est intervenue au lendemain de la déclaration d’un responsable du Polisario, Omar Mansour, annonçant l’arrivée imminente de drones armés au profit des miliciens du Front Polisario. Dans sa réponse en date du 6 décembre, le parlement européen a indiqué n’avoir aucune information sur l’acquisition présumée de drones par le mouvement indépendantiste, rapporte El Español.

À lire : Drones iraniens au Polisario : une menace pour le Maroc et le Maghreb

Pourtant, les autorités marocaines n’ont cessé d’alerter la communauté internationale sur l’armement du Polisario par l’Iran avec l’aide de l’Algérie. Téhéran dispose d’une importante industrie de fabrication de drones militaires après des décennies d’investissement dans la recherche et la capture de drones américains au lendemain de la guerre avec l’Irak, a rappelé Llewellyn King dans une récente publication dans le journal Atalayar, ajoutant que le Maroc ne possède pas encore le dôme de fer israélien, « le seul système défensif efficace contre les drones », selon Ilan Berman, vice-président du Conseil de politique étrangère des États-Unis.

À lire : «  Les drones iraniens constituent une menace directe pour le Maroc  »

Sans le Dôme de fer, le Maroc serait vulnérable face aux éventuelles attaques par drone du Polisario, analyse Berman cité par King. Pour le moment, on ne sait pas quel type de drone l’Iran envoie au Polisario. Téhéran dispose des drones Shahed-136, développés par Shahed Aviation Industries, et qui a une longueur de 3,5 mètres, 2,5 mètres de largeur. Il possède également le Shahed-129, un drone de combat à moyenne altitude et à longue portée, conçu sur le modèle du Predator américain, sans oublier le Shahed-146 (appelé Gaza), le tout dernier et plus moderne, mis en service en 2022. Il mesure 10,5 mètres de long sur 21 mètres de large.

Sujets associés : Algérie - Iran - Polisario - Défense - Armement - Sahara Marocain

Aller plus loin

Des drones français pour renforcer la sécurité au Maroc

La Gendarmerie Royale marocaine est désormais équipée de drones tactiques français DT26 E, dont une vidéo a été récemment partagée par Far-Maroc sur sa page Facebook.

Drones iraniens au Polisario : une menace pour le Maroc et le Maghreb

La fourniture de drones kamikazes par le régime iranien aux milices du Polisario, par l’intermédiaire de l’Algérie, constitue une menace directe pour le Maroc et vise à...

L’Iran et le Hezbollah, une menace pour la stabilité et la sécurité du Maroc

Aux yeux de Habboub Cherkaoui, directeur du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), la proximité entre l’Iran et le Hezbollah « représente une menace pour la...

Le Maroc accuse l’Iran d’armer le Front Polisario

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a accusé l’Iran d’armer le Front Polisario. Une attitude suffisamment grave qui, selon lui, menace la sécurité de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.