Economie : Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra, deux locomotives fiscales

5 octobre 2020 - 00h40 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Casablanca et de Rabat concentrent 81,7% des recettes fiscales, indique la Cour des comptes dans son rapport sur l’exécution du budget de l’État 2019. En matière d’IS, sur une population fiscale de 493 617 contribuables recensés, seuls 358 617 sont actifs. La population active ne s’acquitte pas en effet, pour autant de ses obligations annuelles.

Selon le même rapport, l’effectif des contribuables ayant déposé une déclaration durant le dernier exercice est de 241 776 et donc de surcroît 32% des déclarations bénéficiaires. La TVA n’a pas néanmoins pas encore atteint le taux espéré. Cette taxe compte une population d’assujettis de 833 181 contre une population active qui ne dépasse pas 281 793 contribuables. Ainsi, les déclarations déposées par ces contribuables ne sont débitrices que dans 42% des cas. Une situation qui résulte d’une concentration importante des recettes issus de ces deux impôts (IS et TVA).

Il faut noter que les recettes fiscales restent concentrées sur seulement quelques régions. Au-delà des régions de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra qui donnent 81,7%, le taux de cette concentration peut atteindre 86,4%, si on additionne les recettes provenant de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, rapporte panorapost.com.

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Settat - Kenitra - Salé - Cour des comptes - TVA

Aller plus loin

Des bus « made in Morroco » débarquent à Kénitra

Longtemps plongée dans une crise du transport urbain, la ville de Kénitra dispose désormais d’une flotte de 138 bus de nouvelle génération, avec la particularité qu’ils sont en...

Maroc : les régions les plus riches

Au Maroc, trois régions, à savoir Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont produit durablement un impact sur le secteur tertiaire, à hauteur de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Eau et électricité : une bonne nouvelle pour les ménages marocains

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch renonce à son projet visant à augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l’eau et l’électricité. Ce projet avait soulevé de vives polémiques et inquiété les Marocains.

Évasion fiscale au Maroc : Seuls 2% des contribuables paient 80% de la TVA

La plupart des contribuables marocains ne paient pas leurs impôts, générant un manque à gagner important, de l’ordre d’un milliard de dirhams, à l’État marocain.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.