L’efficacité des vaccins Sinopharm confirmée par une nouvelle étude

29 mai 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les études se poursuivent en ce qui concerne l’efficacité des vaccins dans la lutte contre le Coronavirus. Dans une analyse publiée dans The Journal of the American Medical Association le 26 mai dernier, celle-ci a révélé l’efficacité de l’un des deux vaccins du laboratoire chinois Sinopharm dans le traitement des adultes.

La phase 3 des essais cliniques réalisés par le Wuhan Institute of Biological Products Co, Ltd et le Beijing Institute of Biological Products Co, Ltd, ont prouvé que les deux vaccins inactivés chinois contre le SARS-CoV-2 sont efficaces contre le Covid-19 symptomatique, à hauteur de 72,8 % et 78,1 %, et sans effets indésirables dans la majorité des cas. Ces deux vaccins chinois sont jusqu’à récemment concluants au niveau des adultes de 18 ans et plus dans les phases 1 et 2. Ce vaccin sera donc maintenu au Maroc.

Par ailleurs, l’essai continue toujours et les données sont collectées par les enquêteurs de l’hôpital de Sheikh Khalifa à Abu Dhabi et du centre de santé Al Qarain à Sharjah, aux Émirats arabes unis (EAU), du complexe médical Salmanyia à Bahreïn, du centre médical de Vacsera et du centre médical de Katameya en Égypte, et de l’hôpital Prince Hamza en Jordanie. En ce qui concerne la protection des personnes contre les variants émergents du SARS-CoV-2, notamment les variants du Royaume-Uni, de l’Afrique du Sud et du Brésil, aucun test n’a été fait dans ce sens, puisque ces variants n’étaient pas encore présents dans les pays du Moyen-Orient au moment de l’essai. Ainsi, d’autres études seront réalisées pour en savoir plus dans ce sens.

Cependant, cette étude de la phase 3 comporte quelques insuffisances. Premièrement, les femmes enceintes et les personnes n’ayant pas 18 ans, n’ont pas été prises en compte par l’essai. Ainsi, l’efficacité de ces vaccins inactivés chez ces personnes reste inconnue pour le moment. Ensuite, l’essai a concerné surtout les jeunes hommes pour la plupart en bonne santé. Ainsi, son efficacité chez les personnes ayant des maladies chroniques, les femmes et les personnes âgées reste inconnue. Enfin, cette étude ne favorise pas la connaissance de l’efficacité des vaccins contre les infections asymptomatiques. Toutefois, l’essai est encore en cours pour corriger ses limites, a-t-on souligné.

Sujets associés : Chine - Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le Maroc attend une nouvelle livraison de vaccin Sinopharm

Un nouvel arrivage de vaccin Sinopharm est attendu demain mardi 6 juillet 2021. Un avion de Royal Air Maroc (RAM) s’est envolé ce lundi pour la Chine.

Covid-19 : le Maroc attend un nouveau lot du vaccin sinopharm

La campagne nationale de vaccination reprend du souffle ce vendredi avec la livraison d’un nouveau lot du vaccin Sinopharm. Depuis quelque semaines, les autorités marocaines ont...

Covid-19 : l’efficacité des vaccins disponibles au Maroc se situe entre 70 et 80%

À ce jour, seulement 2 cas du variant indien du coronavirus ont été recensés au Maroc, où le principal virus en circulation est la souche classique. Face ce tableau, le pays...

Confronté à une pénurie des premières doses de vaccins, le Maroc se tourne vers la Chine

Le Maroc fait face à une pénurie des premières doses des vaccins chinois et britannique Sinopharm et AstraZeneca. Le royaume négocie avec la Chine pour s’en approvisionner le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.