Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

24 septembre 2022 - 12h20 - Economie - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Le cadmium peut contaminer les aliments, raison pour laquelle l’UE a mis en œuvre depuis juillet des restrictions dans l’exportation des engrais contenant ce métal lourd. Cette mesure intervient dans un contexte particulier où le secteur est confronté à des problèmes de production et des exigences de durabilité, dénoncent des sources de l’Association commerciale espagnole des engrais (ACEFER) à Efeagro.

Le marché mondial des engrais a été récemment secoué par la guerre en Ukraine, en raison de l’augmentation du prix du gaz et de la difficulté de la Russie à vendre ses engrais phosphatés à faible teneur en cadmium, contrairement aux engrais provenant du Maroc, de l’Algérie, de l’Égypte et d’Israël dont la teneur est généralement plus élevée, selon l’Association nationale des fabricants d’engrais (ANFFE).

À lire : Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Cette restriction des importations actuelles d’engrais risque d’entraîner des pénuries d’approvisionnement dans l’UE et d’impacter négativement la sécurité alimentaire, prévient l’ANFFE, soulignant que la nouvelle mesure induit des coûts plus élevés, ce qui pourrait compromettre la viabilité de certaines usines d’engrais, alors que les produits alternatifs tels que le fumier, le compost ou les boues d’épuration « peuvent contenir des quantités importantes de cadmium et d’autres contaminants ».

« Lorsque des engrais contenant certains niveaux de cadmium sont utilisés, ils s’accumulent comme n’importe quel autre métal. Le cadmium, en fonction des conditions du sol, peut être absorbé par les plantes cultivées », explique Luis Hernández, le coordinateur du groupe de recherche Resisplanta de l’Université autonome de Madrid, soulignant que le cadmium peut affecter à long terme la fertilité du sol.

Sujets associés : Union européenne - Agriculture

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations...

Le Maroc fournit 370 000 tonnes d’engrais à prix réduit aux pays africains

Le Maroc veut améliorer l’utilisation de l’engrais dans les productions agricoles en Afrique. En ce sens, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé de mettre à la...

Engrais : le Maroc pourrait détenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial

Le Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada, pourrait devenir la clé de l’approvisionnement alimentaire mondial. Mais...

Engrais : le Maroc va-t-il surclasser la Russie ?

Le Maroc pourrait surclasser la Russie contre qui des sanctions européennes ont été prises en matière d’exportations d’engrais. Pour preuve, la guerre russo-ukrainienne produit un...

Nous vous recommandons

Union européenne

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période 2021-2027...

Des clarifications de l’Europe sur le pass sanitaire marocain

La délégation de l’Union européenne a apporté, mardi 21 septembre, des clarifications sur la reconnaissance du pass sanitaire marocain en Europe. Il ressort que l’équivalence entre les certificats sanitaires est purement...

Libye : les migrants marocains détenus dans des conditions déplorables

Des centaines de migrants marocains sont depuis des mois retenus captifs et croupissent dans des prisons libyennes. Leur situation ainsi que le délai de leur rapatriement agitent une fois encore...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du...

Les agriculteurs espagnols demandent une révision de l’accord UE-Maroc

L’Union des petits agriculteurs et éleveurs d’Andalousie (UPA) demande au ministère espagnol de l’Agriculture de « faire pression » sur l’Union européenne pour qu’elle révise les accords commerciaux avec les pays tiers dont le Maroc afin de réduire les...

Agriculture

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Les Marocains auront-ils assez de lait durant le ramadan ?

Le Maroc dispose de réserves suffisantes en matière notamment de blé tendre et de lait. Les craintes d’une pénurie, nourries par les effets de la sécheresse, ont été dissipées par le gouvernement.

Le Pérou veut acheter des engrais au Maroc

Le Pérou veut allouer la somme de 900 millions de sols (22 millions d’euros) pour l’achat d’engrais et d’urée au Maroc et dans d’autres pays afin de faire face à la pénurie d’intrants agricoles dans le...

Des dattes algériennes frelatées et toxiques sur le marché marocain ?

À quelques jours du début du ramadan, les dattes algériennes ont inondé le marché marocain. Ces dattes sont-elles frelatées et toxiques, comme l’affirment de nombreux internautes  ?

L’Ukraine en passe de devenir premier fournisseur de blé au Maroc

L’Ukraine pourrait devenir en 2021, premier fournisseur de blé au Maroc en dépassant la France qui l’est jusque-là et la Russie. C’est du moins ce qu’indiquent les données du Département américain de l’agriculture...