L’Espagne tente de calmer la crise diplomatique avec le Maroc

24 mai 2021 - 07h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

Alors que Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en garde contre l’exfiltration de Brahim Ghali, son homologue Arancha Gonzalez Laya assure que le chef du Polisario répondra à la justice espagnole.

«  Nous avons promis de donner à cette personne (Brahim Ghali) une réponse humanitaire. Cette personne était dans une situation critique pour ses multiples problèmes de santé dont un cas grave de Covid-19. […] Quand il aura récupéré, il retournera chez lui. Pendant ce temps, il fait face à une série de plaintes et nous espérons qu’il s’acquittera de ses obligations envers la justice espagnole  », a déclaré à la radio nationale espagnole Arancha Gonzalez Laya, ce dimanche.

Brahim Ghali devrait comparaître devant la justice espagnole le 1ᵉʳ juin prochain, suite à une plainte d’El Fadel Breika, un dissident du front naturalisé espagnol pour «  enlèvement, détention arbitraire et torture  » dans les prisons de Tindouf. Le juge d’instruction de Madrid Santiago Pedraz Gomez a entre-temps accepté de rouvrir l’affaire enclenchée en 2008. Une décision qui fait suite à une plainte de l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme (ASADEH), pour des crimes présumés tels que génocide, meurtre, blessures, détention illégale, terrorisme, torture et disparitions. Toutefois, il a refusé de diriger des mesures conservatoires contre le leader du Polisario.

Ce dimanche, le chef de la diplomatie marocaine a mis en garde l’Espagne contre toute tentative d’exfiltrer Brahim Ghali, qui reçoit des soins post-Covid. «  Si l’Espagne cherche à exfiltrer  » le chef des séparatistes «  c’est qu’elle cherche l’aggravation de la crise, voire la rupture  », a déclaré Nasser Bourita dans une interview accordée à Europe 1. Cette mise en garde semble avoir des échos de l’autre côté de la frontière.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Diplomatie - Nasser Bourita - Brahim Ghali

Aller plus loin

« Le Maroc n’est pas le concierge de l’Europe »

L’entrée en masse des migrants en moins de 72 heures dans l’enclave espagnole de Ceuta, depuis certaines plages marocaines, sous le regard impuissant des forces de l’ordre, a...

Espagne : l’accord commercial sur l’agriculture avec le Maroc ne sera pas revu

Face à la volonté de l’association d’agriculteurs et producteurs de fruits et légumes ibérique, Asaja-Almeria, de réviser l’accord commercial actuel avec le Maroc, le...

L’Espagne appelle à une reprise de la coopération avec le Maroc

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, souhaite un apaisement de la tension entre l’Espagne et le Maroc et une reprise de la coopération entre les deux pays.

Arancha Gonzalez Laya : l’Espagne n’a jamais eu l’intention de créer un désaccord avec le Maroc

L’accueil du chef du Polisario, Brahim Ghali, par l’Espagne l’a été pour des « raisons humanitaires » et non pour faire naître un conflit entre l’Espagne et le Maroc. C’est ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...