Recherche

Espagne : l’honnêteté de ce Marocain a (bien) été récompensée

© Copyright : DR

29 décembre 2020 - 17h20 - Monde - Par: R.H

Le propriétaire de la cafétéria Youss, à Vigo, a rendu à l’un de ses clients, un billet gagnant de 20 000 euros que ce dernier avait égaré. Un geste qui a suscité admiration et considération pour ce jeune Marocain de 39 ans dont l’entreprise traverse pourtant de grosses difficultés.

C’est à Vigo que la plus belle histoire de Noël, d’esprit de camaraderie et d’amitié a été écrite mardi dernier. Youssef Abriga, propriétaire du café Youss, a rendu à un client un billet gagnant du loto d’une valeur de 20 000 euros du quatrième prix de Noël qu’il avait égaré. Après avoir constaté la disparition de son billet, Jaime Lorenzo est revenu au café. «  Je suis venu ici et j’ai découvert que c’était le quatrième prix gagnant. Je lui ai fait part de la perte de mon billet et il m’a dit de mieux chercher. Je suis rentré à la maison, mais rien. Je lui ai dit que je devrais être malchanceux si je l’avais perdu. Puis il m’a dit qu’il l’avait. Je lui en suis très reconnaissant. Il a toute mon admiration, c’est un très bon garçon  », a-t-il témoigné, relate La Region.

Youssef avait insisté et il devait s’assurer qu’il en était réellement le propriétaire. «  L’employé qui était là ce jour-là l’avait ramassé  », a-t-il expliqué. Jaime Lorenzo lui est reconnaissant pour ce geste. Tous les clients et voisins du quartier se sentent redevables envers le Marocain de 39 ans, qui vit en Espagne depuis 20 ans et qui est en Galice depuis 2006.

Alors qu’il recevait les marques d’affection et de gratitude de ses voisins, le jeune Marocain n’a pu retenir quelques larmes. Cette année a été très difficile pour lui. «  J’ai ouvert le café en janvier et la pandémie est arrivée tout de suite  », a-t-il confié.

Son employée Ana Montenegro le confirme. «  Ce n’est pas seulement le meilleur patron, c’est aussi un bon collègue et une très bonne personne  », a-t-elle déclaré, sans pouvoir s’empêcher de le serrer dans ses bras. À Ana, Youssef avait annoncé qu’elle devait être licenciée la semaine suivante. «  J’ai compris, il a des difficultés. Mais maintenant, ma chance a tourné !  » Non seulement elle n’aura pas à le faire, mais elle a également quatre participations gagnantes, deux qu’elle a achetées dont une qu’elle a offert à sa sœur et deux autres que Youssef lui-même lui avait données la veille du tirage au sort. «  Il m’a donné 10 000 euros  », a souligné Ana.

Maintenant, cet hôtelier de Vigo sourit à nouveau. Il va pouvoir créer son entreprise et réaliser un rêve : «  Je veux rendre visite à ma mère, qui est très malade, au Maroc  », a-t-il annoncé avec émotion.

Mots clés: Civisme , Espagne , Témoignage , Restauration

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact