L’Espagne met en garde ses ressortissants visitant le Maroc

14 mai 2024 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération déconseille aux ressortissants espagnols présents au Maroc de s’approcher des frontières algériennes.

Le Maroc est « en général, un pays sûr pour les voyageurs », assure le ministère espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération. Toutefois, il signale qu’il y a certaines zones, qu’il considère comme pouvant être exposées à des « agressions terroristes ou des attaques violentes contre les intérêts occidentaux et les citoyens sur les routes et dans les lieux publics, tels que les marchés, et surtout dans les zones rurales isolées », en raison de la « situation internationale actuelle et de l’instabilité dans la région sahélienne voisine ».

À lire :L’Espagne supprime le « visa doré », les Marocains touchés

Malgré ces éventualités, ces zones ne sont pas « des endroits à haut risque », assure encore le ministère espagnol. Néanmoins, il est conseillé d’« éviter les zones militaires interdites à la photographie et les zones désertiques non balisées. Dans ces cas, la proximité de la frontière algérienne pourrait poser problème, car elle peut être franchie sans avertissement préalable. »

À lire :Le Royaume-Uni émet un avertissement de voyage pour le Maroc

Le 29 août dernier, la marine algérienne avait tué deux des quatre jeunes vacanciers – trois Franco-Marocains et un Marocain – qui s’étaient égarés sur leurs jet-skis dans l’espace maritime algérien près de la station de Saïdia.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Administration

Aller plus loin

Les conseils des États-Unis à leurs citoyens souhaitant voyager au Maroc

En raison des tensions accrues dans divers endroits du monde et du risque d’attaques terroristes, de manifestations ou d’actions violentes contre des citoyens et des intérêts...

Le Maroc est-il un pays sûr ? Derniers conseils pour les voyageurs

Le Royaume-Uni a prodigué des conseils à ses citoyens souhaitant se rendre au Maroc à la suite du puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, qui a fait près de...

L’Espagne, prise entre deux feux : le Maroc et l’Algérie

L’Espagne tente de normaliser ses relations avec le Maroc, son principal partenaire commercial. Mais pour le moment, elle ne parvient pas à renouer les liens avec ce pays...

L’Espagne supprime le « visa doré », les Marocains touchés

Le gouvernement espagnol a annoncé ce lundi la suppression du programme de « visa doré » qui accordait la résidence aux étrangers, notamment Marocains, investissant dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : révision de l’impôt sur le revenu

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Maroc : une nouvelle hausse des salaires en discussion

Une nouvelle hausse des salaires pour les fonctionnaires marocaines serait actuellement en discussion au sein du gouvernement. La nouvelle a été confirmée par le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des...

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, à la Chambre des représentants.

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Booking dicte sa loi aux hôtels marocains

La plateforme de réservation en ligne, Booking.com continue de dicter sa loi aux hôteliers marocains, ainsi qu’aux agences de voyages, provoquant d’énormes pertes économiques.