Recherche

Espagne : 17% des saisonnières marocaines se sont évaporées dans la nature

6 octobre 2018 - 10h30 - Société

Des saisonnières marocaines en Espagne

Elles étaient quelque 15.000 saisonnières marocaines à s’être rendues en Espagne pour la cueillette de fraises et plusieurs centaines d’entre elles ont décidé de ne pas revenir au Maroc et rester illégalement le pays.

Les autorités locales évaluent ce chiffre à 2.500, soit 17% de ces femmes, rapporte l’agence de presse EFE. Au Maroc et en Espagne, on reconnaît aujourd’hui à demi-mot que la sélection faite cette année n’a pas été aussi rigoureuse que les années précédentes et des femmes seules, divorcées et sans enfants ont pu être parmi les saisonnières autorisées à partir.

Il y a eu par exemple plusieurs cas de femmes qui à peine arrivées à Algésiras, elles ont décidé de "7reg" sans avoir cueilli une seule fraise, indique EFE.

En visite la semaine dernière à Rabat, la Secrétaire d’Etat à la migration, Consuelo Rumí, en a fait part aux autorités marocaines et rappelé que lors du lancement de la première vague de recrutement de saisonnières, 99% d’entre elles revenaient au Maroc.

Mais d’autres sources avancent également que ce sont les conditions de travail très difficiles qui ont poussé certaines d’entre elles à se mettre dans l’illégalité, notamment dans les petites exploitations où elles avaient difficilement accès à l’eau et à l’électricité et devaient payer de leur poche n’importe quel déplacement.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact