L’Espagne sommé de reconnaître l’arabe et la darija

27 août 2021 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Sur demande du comité des Ministres, organe décisionnaire du Conseil de l’Europe, Sebta et Melilla devront statuer sur l’arabe et la darija, deux langues largement parlées dans les deux enclaves. Dans ce sens, un délai a été accordé à l’Espagne.

Le 1ᵉʳ août 2023, c’est le délai donné à l’Espagne pour présenter un rapport sur le respect de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires comprenant un «  éclaircissement  » sur la situation de la darija et de l’arabe dans les enclaves de Sebta et Melilla. À l’origine de cette demande, le Comité des Ministres. L’instance statutaire de décision du Conseil de l’Europe critique les retards des deux enclaves en matière de respect et protection des langues historiques et minoritaires.

À lire : Maroc : nouvel appel pour faire un pont entre l’arabe et la Darija

Ce n’est pas la première fois que le conseil des Ministres formule cette demande. En 2008, l’organe décisionnaire du Conseil de l’Europe avait demandé à l’Espagne de statuer et d’adopter des mesures pour protéger l’amazigh, l’Arabe et la darija dans les deux enclaves. Silence radio. Un mutisme qui aura duré 10 ans.

À lire : En Espagne, la darija ne sera pas enseignée dans les écoles

La position de Madrid n’a pas pour autant sapé la détermination du conseil des ministres. L’instance est revenue sur la question en 2019. Elle expliquait que « la question de savoir s’il faut protéger l’arabe/darija en vertu de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires est toujours ouverte, car il s’agit de langue traditionnellement parlée en Afrique du Nord et qu’il semble assez clair qu’elle soit traditionnellement présente » à Sebta et Melilla. Les données de l’Institut des Études à Sebta (IEC) publiées en 2014 indiquent d’ailleurs que 62,9 % des habitants de Sebta sont d’origine « arabo-musulmane » et parlent « l’arabe sebti ou le darija ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Amazigh - Ceuta (Sebta) - Melilla - Darija

Aller plus loin

Maroc : nouvel appel pour faire un pont entre l’arabe et la Darija

Noureddine Ayouch qui a suscité une vive polémique il y a près de deux ans lorsqu’il avait appelé à faire de la Darija, la langue d’enseignement, revient à la charge. Le...

Gad Elmaleh en darija sur 2M

L’humoriste marocain Gad Elmaleh sera invité pour la première fois dans l’émission Rachid Show de 2M. Une première très attendue par les Marocains, surtout que l’interview sera...

À Rabat, la fille du roi Pélé séduit par sa maîtrise de l’arabe

Kelly Cristina Nascimento, fille de la légende du football Pélé, est une amoureuse du Maroc, un pays qu’elle considère toujours comme l’un de ses endroits préférés dans le...

Meir Ben-Shabbat s’adresse au peuple marocain en darija (vidéo)

Le conseiller à la sécurité nationale d’Israël, Meir Ben Shabat a parlé "le darija" pour exprimer sa joie d’être au Maroc suite à l’accord de normalisation des relations...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

À Rabat, la fille du roi Pélé séduit par sa maîtrise de l’arabe

Kelly Cristina Nascimento, fille de la légende du football Pélé, est une amoureuse du Maroc, un pays qu’elle considère toujours comme l’un de ses endroits préférés dans le monde. Actuellement en séjour dans le royaume, elle en a profité pour apprendre...

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Rap en darija : La spécificité linguistique du rap marocain

Dans un entretien à TV5 Monde, Anissa Rami, journaliste spécialiste du rap revient sur les origines du rap marocain et son évolution dans le temps.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Darija sur Wikipédia : un concours qui divise

La page Facebook Wikimedia Maroc a lancé un concours préconisant l’utilisation du dialecte marocain (darija) en lieu et place de l’arabe littéraire qui soulève de vives polémiques.

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.