Du Maroc aux États-Unis : une famille marocaine parcourt 8000 km pour sauver son enfant (vidéo)

24 février 2023 - 21h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Une famille marocaine a parcouru plus de 8 000 km pour sauver son enfant qui s’est presque noyé, à qui des médecins à Casablanca donnaient 5 % de chances de survivre. Emmené aux États-Unis, le garçonnet a été soigné dans un centre de traitement à Marrero, et se porte aujourd’hui à merveille.

Ayden aurait pu y passer. Alors que ce garçonnet, apprenait à ramper, il a glissé dans la piscine sans que ses parents le voient. Les faits remontent au mois d’août 2022. Ses parents l’ont admis dans un hôpital à Casablanca. Sa mère Chaimaa raconte qu’après une réanimation cardio-pulmonaire, l’enfant a été placé sous respirateur. Pour les médecins, le petit Ayden n’avait que 5 % de chances de vivre, mais dans un état de débilité grave. « Les crises l’ont fait basculer dans un état végétatif, où il a été nourri par sonde pendant une semaine. Il souffrait d’une spasticité horrible, de mouvements dystoniques, ne dormait pas la nuit, ne suivait pas des yeux », a ajouté Chaimaa.

À lire : Pays-Bas : Anissa sauve un enfant en détresse respiratoire

La mère reste préoccupée par l’état de santé de son enfant. Elle cherche les voies et moyens pour le sauver. Deux mois plus tard, Chaimaa tombe sur un reportage de wwltv.com. Le reportage est axé sur un enfant qui a failli se noyer et qui a été traité à l’hyberbarie, ou oxygène sous pression. Elle est entrée en contact avec Dr Paul Harch, qui utilise et étudie ces traitements depuis des décennies. Le spécialiste recommande aux médecins d’Ayden de lui administrer des doses spéciales de rafales d’oxygène nasal. « Après la première séance, et je ne plaisante pas, c’était un enfant complètement différent. La spasticité a complètement disparu, et après la deuxième séance, il clignait des yeux. La troisième, il souriait. La quatrième, il riait, et ensuite il a commencé à interagir avec nous », se souvient sa mère.

À lire : Italie : un Marocain risque sa vie pour sauver un enfant

Après cette étape, Chaimaa et son fils se sont envolés pour un centre de traitement basé à Marrero, qui sera bientôt transféré vers Metairie. En tout, plus de 8 000 km parcourus pour bénéficier de plusieurs semaines de traitements à l’oxygène sous pression dans les cuves de Dr Harch. Aujourd’hui, Ayden qui était dans un état végétatif de septembre à octobre parle déjà, joue avec des blocs, met des choses dans une tasse et manipule son propre biberon. « Son neurologue a littéralement appelé toutes les personnes travaillant dans son bureau pour qu’elles viennent l’examiner. Ils n’en croyaient pas leurs yeux, et le kinésithérapeute a dit : ‘Je n’ai jamais été témoin d’un tel miracle en si peu de temps’ » , se souvient Chaimaa.

Sujets associés : Casablanca - États-Unis - Santé - Vidéos

Aller plus loin

Un Marocain à Joe Biden : « Je t’aime » (vidéo)

Heureux d’être arrivé aux États-Unis, une terre d’opportunités, un migrant marocain ne tarit pas d’éloges à l’égard du président américain Joe Biden.

Hommage au Marocain Rahhal Ammari, mort après avoir sauvé des enfants de la noyade

Mardi dernier, le Marocain Rahhal Ammari est décédé sur une plage privée d’Italie en sauvant de la noyade deux enfants. Un « acte héroïque » salué par l’Ambassade d’Italie au...

Pays-Bas : Anissa sauve un enfant en détresse respiratoire

Anissa Assabbab, une aide-soignante, a sauvé mardi la vie d’un jeune enfant en détresse respiratoire dans le centre-ville d’Amersfoort aux Pays-Bas.

Une Espagnole retrouve un Marocain qui a sauvé sa fille

Moad Al-Hashi, un camionneur marocain, et son ami Youssef Al-Sani ont sauvé une fille et ses deux amies de l’incendie de leur voiture sur l’autoroute A-7. La mère de la fille a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.