Les États-Unis dénoncent le trafic de migrants entre le Maroc et l’Espagne

22 juillet 2022 - 00h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Les États-Unis alertent sur le risque pour les milliers de femmes et d’enfants qui migrent chaque année du Maroc vers l’Espagne de tomber dans le filet des réseaux de traite des êtres humains, d’esclavage sexuel et de travail forcé.

« Les migrants avec ou sans papiers, en particulier les femmes et les enfants, sont très vulnérables lorsqu’ils quittent le Maroc pour atteindre l’Europe », a déclaré le département d’État américain dans son rapport annuel sur la traite des êtres humains dans le monde, publié mardi. Selon le document, le nombre de migrants essayant de rejoindre l’Europe depuis le Maroc via les îles Canaries a été multiplié par huit en 2020 par rapport à 2019. En tout, quelque 38 000 personnes ont emprunté cette route migratoire en 2020.

À lire : Des Marocaines arrêtées pour trafic de migrants en Espagne

Le département d’État explique que de nombreuses Subsahariennes sans papiers se sont retrouvées dans des réseaux d’esclavage sexuel au Maroc, tandis que les enfants sont contraints de mendier dans la rue. Le rapport souligne aussi les mauvaises conditions des saisonnières marocaines en Espagne qui sont souvent victimes de travail forcé et d’abus sexuels.

Le Maroc n’est pas sur la « liste noire » publiée chaque année par les autorités américaines pour indiquer les pays où la traite des êtres humains est très développée. Mais il est classé au niveau 2, comme le Mexique, la Grèce ou l’Égypte. Quant à l’Espagne, elle est classée au niveau 1 parce qu’elle respecte les « normes minimales » de la lutte contre la traite des êtres humains, selon les autorités américaines.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - États-Unis - Enfant

Aller plus loin

Espagne : plusieurs arrestations pour trafic de migrants depuis le Maroc

La Garde civile espagnole a arrêté à Melilla six personnes soupçonnées d’avoir des liens avec une organisation spécialisée dans l’immigration irrégulière basée à Nador.

Un Marocain actif dans le trafic de migrants arrêté en Espagne

La police a arrêté 11 individus accusés de trafic de migrants. Ils auraient fait entrer illégalement 160 migrants à Cadix depuis Sebta, dont 60 mineurs arrivés en mai dernier...

Almeria : arrestation de plusieurs Marocains actifs dans le trafic de migrants

La police d’Almeria a arrêté depuis le début de l’année 16 personnes dont des Marocains qui ont tenté de faire entrer illégalement des migrants dans la ville. Ils sont...

Un trafic de migrants et de drogue actif au Maroc démantelé aux Îles Canaries

Les agents de police aux Îles Canaries ont réussi à démanteler une bande criminelle dédiée au trafic de migrants et de drogue. L’opération s’est soldée par l’arrestation de 20...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?