Fati Jamali pousse un coup de gueule contre les restrictions faites aux femmes

1er juin 2022 - 11h40 - Culture - Ecrit par : S.A

L’actrice et chanteuse marocaine Fati Jamali a profité du jour la célébration de la fête des mères pour pousser un gros coup de gueule contre les restrictions faites aux femmes. Elle se trouve dans l’incapacité d’établir un passeport pour son fils.

« La mère n’a pas besoin d’une journée pour qu’on lui écrive une phrase sur les réseaux sociaux, la femme et la mère ont besoin qu’on leur donne les plus basiques de leurs droits. Elles ont besoin d’égalité, celle dont j’entendais parler, mais qui malheureusement n’existe pas », écrit l’actrice Fati Jamali sur son compte Instagram. Elle a accompagné son post d’une photo d’elle en compagnie de son fils. Depuis plusieurs mois, ce dernier est un « sans-papiers ». Sa mère n’a pas pu lui faire établir un passeport. Et pour cause, au Maroc, une mère divorcée ne peut pas faire la demande d’un passeport pour son enfant sans l’autorisation du père.

À lire : Au Maroc, les femmes seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels

« Le père demeure le représentant légal de ses enfants mineurs même après le divorce », mais « la garde des enfants mineurs ne confère pas à la mère la qualité de représentant légal de ses enfants », précise le ministère de l’Intérieur sur son site web cité par Le360. En d’autres termes, seul le père de l’enfant peut faire la demande d’un passeport sans l’autorisation d’une tierce-personne. « Où est l’égalité ? », questionne Fati Jamali. La loi justifie cette inégalité par le fait que « la femme peut s’enfuir avec ses enfants », rappelle-t-elle avant d’interroger : « combien d’hommes se sont enfuis avec leurs enfants en laissant la mère au bord de la folie ? » Elle dit être « pour l’égalité des droits qui donne au père ce qui est donné à la mère ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Fati Jamali

Aller plus loin

Fati Jamali, ex-miss monde arabe, adopte une fillette syrienne

L’ex-miss monde arabe Fati Jamali, actuellement au Liban, a décidé d’adopter une petite Syrienne. Les uns saluent son geste alors que d’autres la critiquent pour avoir...

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue...

Fati Jamali guérie du coronavirus

Deux semaines après avoir été testée positive, l’actrice marocaine, mannequin et chanteuse, Fati Jamali vient d’annoncer sur les réseaux sociaux qu’elle est complètement guérie...

Abdellatif Ouahbi sensible à l’appel de Fati Jamali

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi a répondu favorablement à l’appel de la chanteuse et actrice Fati Jamali relatif aux droits des mères divorcées notamment l’obtention...

Ces articles devraient vous intéresser :

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.