Le corps de Ferdaous, tuée à Anvers, sera rapatrié au Maroc ce vendredi

12 janvier 2023 - 22h40 - Belgique - Ecrit par : A.P

Le corps de Ferdaous, la petite fille de 11 ans, tuée lundi dans une fusillade entre trafiquants de drogue à Merksem en Belgique, sera rapatrié au Maroc vendredi où elle sera enterrée. Mercredi, des centaines de personnes, amis, membres de la famille et voisins ont assisté à la prière organisée en sa mémoire à la Grande mosquée de Kiel.

La mosquée El Fath En Nassr était devenue subitement petite pour contenir les quelque 1 200 personnes venues assister à la prière organisée en la mémoire de la petite Ferdaous dont la mort a suscité une vague d’émotion dans la ville. « C’est exceptionnel. La famille de Ferdaous est très connue à Anvers. La mère Naziha est très aimée, donc tout le monde voulait y assister à tout prix pour soutenir la famille », a confié un bénévole de la mosquée au journal Het Laatste Nieuws.

La mère était sans voix face à tant de sollicitude et de marque de solidarité. « Ma petite fille a reçu une balle dans le cœur, sa main a aussi été touchée. Je l’ai lavée et j’ai dû lui dire au revoir… », a-t-elle déclaré, en larmes. Le père de Ferdaous, 58 ans, et ses sœurs âgées de 13 et 18 ans, légèrement blessés par l’explosion du micro-ondes lors de la fusillade, sont également très affectés par cet événement tragique.

À lire : Ferdaous, victime collatérale de règlements de comptes à Anvers

« Nous avons tenu à être là. Ferdaous est notre sœur. Nous espérons que ces genres d’incidents ne se reproduiront plus jamais. Les parents sont dévastés, et c’est normal. Perdre un enfant innocent si soudainement et de cette manière n’est pas quelque chose que l’on souhaite même à son pire ennemi », a déclaré le jeune Zaït, venu assister à cette prière avec ses amis.

Toute la communauté marocaine de la ville soutient la famille de Ferdaous. « Ici, tout le monde compatit à la douleur de sa famille. Aucune prière mortuaire n’a attiré autant de monde… La mort d’un enfant est la pire chose que l’on puisse vivre. C’est horrible », a déclaré Saïd. « Elle est née et a grandi ici et avait toute sa vie devant elle. Il n’y a pas de mots pour décrire ça. C’est une véritable tragédie qui ne doit pas se répéter. », conclut Rachid, également venu soutenir la famille de la fillette.

Sujets associés : Belgique - Anvers - Enfant - Décès - Rapatriement - MRE

Aller plus loin

Une cagnotte pour rapatrier une Marocaine tuée en Espagne

Les proches de Hanane, la Marocaine de 35 ans retrouvée morte à Cieza (Murcie), demandent de l’aide pour rapatrier son corps au Maroc où elle sera enterrée.

Ferdaous, victime collatérale de règlements de comptes à Anvers

Une petite fille de 11 ans a été tuée lundi à Anvers dans une fusillade qui visait sa maison à Merksem. Membre d’une famille marocaine impliquée dans le trafic de drogue,...

De l’aide pour Taha, 4 ans, mort d’un cancer en Espagne

La ville de Cúllar (Grenade) se mobilise pour aider la famille de Taha, un garçon marocain de 4 ans, mort d’un cancer qu’il trainait depuis deux ans environ, à rapatrier son...

Six mois après le meurtre de Ferdaous à Anvers, où en est l’enquête ?

Six mois après la mort de Ferdaous, la fillette de 11 ans, tuée à Merksem, en province d’Anvers, dans une fusillade, et dont l’oncle est un trafiquant de drogue marocain,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.