Gestion des flux migratoires : Frontex salue la bonne coopération du Maroc

22 août 2021 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le Maroc demeure un grand partenaire de l’Europe dans sa gestion des flux migratoires. Ainsi, l’arrivée massive des migrants à Sebta n’est qu’un «  incident  » vite résolu, a déclaré le premier responsable de Frontex, Fabrice Leggeri.

« Rabat a fait et fera beaucoup en matière de gestion des migrations pour éviter que le territoire marocain ne devienne un lieu de départ pour l’Espagne et l’Union européenne », a indiqué le directeur exécutif de l’agence européenne de contrôle des frontières (Frontex), Fabrice Leggeri, dans une interview accordée à Europa Press, précisant que l’efficacité de Rabat en termes de gestion migratoire s’explique par le contrôle de la route migratoire de la Méditerranée occidentale.

Poursuivant son argumentaire, Leggeri a ajouté : « Nous avons à peu près le même niveau d’arrivées que l’an dernier, ce qui montre que les autorités marocaines ont même renforcé leur gestion des départs du Maroc et ont adopté des mesures pour lutter contre les activités criminelles liées à la traite des êtres humains ». Une amélioration qui se traduit par la bonne collaboration qui existe entre Frontex et les autorités marocaines, malgré la situation survenue à Sebta en mai dernier. Pour le patron de Frontex, « c’était un incident isolé et il ne faut probablement pas en exagérer la teneur, car la coopération (avec le Maroc) est excellente ».

D’ailleurs, les autorités marocaines ont très vite stoppé les flux migratoires vers Sebta. Toutefois, Leggeri s’abstient de tout commentaire sur les contacts diplomatiques qui ont eu lieu. Mais, il a mis un accent particulier sur le fait que Rabat est « très actif » dans sa collaboration avec Frontex et l’UE, ainsi qu’avec l’Espagne « au quotidien dans le domaine opérationnel ».

Sujets associés : Immigration clandestine - Union européenne - Coopération

Aller plus loin

« Le Maroc ouvre et ferme les vannes de l’immigration irrégulière »

Le flux migratoire à Malaga a considérablement chuté ces dernières années, passant de 5 630 en 2018 à 231 en 2021 et à peine 69 cette année.

Sécurité aux frontières : Frontex prête à agir « immédiatement » à Ceuta

L’agence Frontex assure avoir la capacité et les moyens suffisants pour agir « immédiatement » aux frontières de Ceuta et Melilla afin de limiter les assauts répétés de...

Marhaba 2022 : des agents de Frontex pour renforcer la sécurité à Sebta

L’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes (Frontex) a déployé 28 agents pour assurer la sécurité et la fluidité du transit des Marocains d’Europe via le port de...

L’Espagne veut solliciter Frontex pour protéger Ceuta et Melilla

L’Espagne prend des mesures drastiques pour sécuriser Ceuta et Melilla face à la menace du Maroc de récupérer les deux villes autonomes. Le gouvernement de Sanchez envisage...

Ces articles devraient vous intéresser :

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.