Fnideq maintient la pression dans la rue contre le gouvernement

22 avril 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les habitants de Fnideq ont une fois encore manifesté dans les rues de la ville, mais cette fois-ci, violemment et dans le sang. Ils reprochent au gouvernement de n’avoir pas honoré sa promesse, faite en février dernier, celle d’employer des milliers de personnes dans la commune.

Estimés par certains témoins, à environ 300, les manifestants se sont soudainement rassemblés scandant des slogans hostiles aux autorités. Certaines vidéos tournées à l’aide de téléphone portable dans cette ambiance surchauffée, montrent au milieu de la foule, plusieurs manifestants qui s’automutilaient.

Depuis février dernier et en réponse aux diverses manifestations à Fnideq, le gouvernement avait apporté aux habitants de cette commune, une assistance alimentaire et des milliers de bons d’achat supplémentaires d’une valeur de 300 dirhams. Les usines et unités de production de vêtements avait même employé une centaine de femmes mais la majorité a été licenciée par la suite.

Lors des premières manifestations, le gouvernement a promis également de promouvoir la création d’entreprises locales, ainsi que des projets publics, qui peuvent absorber le taux record de chômage dans cette ville. Les militants locaux pensent pour leur part, que les autorités ont usé de cette stratégie pour obtenir l’arrêt des manifestants. Pendant ce temps, le gouvernement de sons côté, réclame un peu plus de temps pour mettre en place le dispositif prévu à cet effet.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Emploi - Fnideq - Chômage - Gouvernement marocain

Aller plus loin

Pas de libération pour les manifestants de Fnideq interpellés

L’examen du dossier des quatre personnes arrêtées dans le cadre des manifestations contre la dégradation de la situation économique au Maroc, a été repoussé au 16 février par le...

Maroc : les autorités interdisent des rassemblements commémorant le « 20 février »

Les autorités marocaines ont interdit samedi la tenue des sit-in dans différentes villes du royaume pour commémorer le « Printemps arabe » intervenu au Maroc le 20 février 2011....

M’diq-Fnideq : les femmes en situation difficile ont reçu leurs chèques de soutien

Le 4ᵉ groupe des bénéficiaires du programme de soutien des femmes en situation difficile ont reçu, jeudi à Fnideq, leurs chèques, en vue de financer leurs projets. C’est dans le...

Fnideq : 700 femmes-mulets recasées dans le textile

Quelque 700 femmes-mulets vont être recasées dans des usines de textile grâce au programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq, et la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...