Le football amateur belge gangréné par le racisme et la violence

21 mars 2023 - 10h20 - Belgique - Ecrit par : A.P

Racisme, homophobie, sexisme sont les maux qui minent encore le football amateur belge. À l’Union belge, plusieurs actions dont des campagnes de sensibilisation et la mise en place de groupes de travail et d’une juridiction interne, sont menées pour mettre fin à ces mauvaises pratiques.

Les cas de racisme et de violence persistent dans le football amateur belge. En février, le tribunal correctionnel de Dinant a condamné un jeune joueur de football de Provinciale 1 à une peine de travail de 60 heures. En novembre 2019, le joueur de l’équipe de Biesme a donné un coup de tête au capitaine de l’équipe de Chevetogne, lui causant une fracture du nez et une commotion cérébrale. À l’audience, le joueur de Biesme dit avoir « perdu les pédales » après avoir été victime d’insultes racistes de la part des supporters. Le joueur risque six mois de prison en cas de non-exécution de la peine de travail.

À lire : Le racisme encore très présent dans le football belge

Un match entre FC Dampoort et Oostakker, deux clubs de division inférieure (Provinciale 4), a dégénéré en février, conduisant à une intervention de la police pour mettre fin à la bagarre générale entre les joueurs des deux équipes gantoises. En cause, un penalty sifflé pour Oostakker à quelques minutes de la fin du match, ce qui a provoqué la colère des joueurs de l’équipe adverse. Les cartons rouges donnés par l’arbitre n’ont pas réussi à les calmer. Selon certains témoignages, la bagarre a éclaté après qu’un joueur a insulté un autre de l’équipe adverse qui a réagi en lui donnant une gifle, rapporte Dernière Heure.

À lire : Belgique : la Pro League veut sévir contre les chants racistes

Consciente du phénomène, l’Union belge de football a lancé début mars une campagne de sensibilisation « Come Together » pour lutter contre la discrimination et le racisme qui, selon Samia Ahrouch, responsable de l’inclusion de l’Union, sont « bien souvent le point de départ des actes de violence sur les terrains et en dehors ». « Ce qui se passe dans le monde du football n’est que le reflet de ce qui existe au sein de la société. Après le Covid, les signalements pour des cas de violences verbales et de racisme ont explosé. Nous avons commandé une étude à la KULeuven et le résultat était assez effarant : un jeune joueur sur trois est victime de discrimination, principalement de « body shaming" », explique-t-elle.

À lire : Violences racistes lors du match France-Maroc : prison ferme pour les agresseurs

Un plan d’action a été mis en place et a permis l’avènement de la Chambre nationale pour la lutte contre la discrimination et le racisme, une sorte de tribunal interne créé en 2021. La Chambre est composée d’un juriste qui fait office de juge, assisté de deux experts. « La Chambre peut décider de sanctions comme des suspensions, des amendes destinées aux clubs ou imposer des matchs à huis clos. Mais nous refusons la logique du « punir pour punir », car l’objectif est, in fine, de tendre vers un changement des comportements qui mènent aux violences verbales et physiques », détaille Samia Ahrouch.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Football - Racisme - Violences et agressions

Aller plus loin

Violences racistes lors du match France-Maroc : prison ferme pour les agresseurs

Le tribunal d’Annecy a condamné trois individus en lien avec des violences commises à l’encontre de supporters marocains le soir de la demi-finale de coupe du monde de football...

Racisme envers les joueurs marocains : l’hôtel de Madrid chute sur Google

Un hôtel de Madrid paie cher pour les commentaires racistes émis par son personnel à l’encontre des Lions de l’Atlas qui séjournent dans l’établissement en attendant leur match...

Vinicius Junior : du racisme en Espagne, de l’amour au Maroc

L’attaquant brésilien du Real Madrid, Vinicius Junior, a été applaudi par les supporters marocains à la fin du match contre Al Hilal (5-3) en finale du Mondial des clubs au...

Le racisme encore très présent dans le football belge

Les discriminations envers les jeunes et les professionnels d’origine africaine persistent dans le football belge, selon une étude menée par la KU Leuven, mandatée par l’Union...

Ces articles devraient vous intéresser :

Achraf Hakimi nominé pour le Ballon d’Or Africain 2023

Achraf Hakimi est en course pour le Ballon d’Or Africain 2023. Le gagnant du prestigieux trophée sera connu le 11 décembre prochain à Rabat.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Jawad el Yamiq : l’appel de l’Arabie Saoudite

Un départ de Jawad el Yamiq de Valladolid lors de ce mercato estival est quasiment acquis. Son prochain club ne devrait pas se trouver en Europe.

Le Havre AC privé du Marocain Yassine Kechta

Victime d’une fracture de la fibula (péroné), le milieu de terrain du Havre AC d’origine marocaine Yassine Kechta sera indisponible jusqu’à la fin de la saison.

Anass Zaroury futur joueur de la Juventus de Turin ?

L’international marocain, Anass Zaroury, qui évolue actuellement à Burnley, serait la cible de plusieurs clubs européens, dont la Juventus de Turin.

Azzedine Ounahi blessé, Benjamin Bouchouari convoqué par le Maroc

Benjamin Bouchouari a été convoqué pour le rassemblement en cours des Lions de l’Atlas, en remplacement d’Azzedine Ounahi, blessé, a annoncé lundi la Fédération royale marocaine de football.

L’équipe marocaine des joueurs locaux dissoute

L’équipe nationale des joueurs locaux n’existe plus. Le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, a annoncé sa dissolution, mercredi, lors d’un point de presse.

Yassine Bounou : et maintenant le PSG

Ça semble bouger pour le gardien de l’équipe du Maroc, Yassine Bono, qui, après l’intérêt du Bayern de Munich, Tottenham et même l’Arabie Saoudite, pourrait s’envoler pour la France.

Le Maroc qualifié en 8e de finale

Le Maroc passe en 8ᵉ de finale. Les Lions de l’Atlas se sont imposés cet après-midi face à une très difficile équipe du Canada.

Walid Regragui vise la gloire à la CAN après un Mondial historique

Dans une interview, l’entraîneur de l’équipe du Maroc, Walid Regragui dévoile le rêve qu’il entend accomplir avec les Lions de l’Atlas à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) dont le coup d’envoi a été donné samedi au stade olympique d’Ebimpé, en Côte...