Recherche

France : ouverture d’une nouvelle enquête sur la disparition de Wissem

© Copyright : DR

4 mars 2020 - 10h30 - Monde

Sans nouvelles de leur fille depuis le 31 juillet 2019, Samira et Mahi Abdelaoui, avec l’aide de leur avocat, ont déposé une plainte avec constitution de partie civile pour enlèvement et séquestration. Un juge d’instruction est en passe d’être saisi pour ouvrir une nouvelle enquête sur la disparition de Wissem.

En désespoir de cause, les parents de Wissem se lancent dans une nouvelle tentative pour retrouver leur fille, disparue le 31 juillet 2019. Arash Derambarsh, l’avocat de la famille, a déposé une plainte avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d’instruction d’Evry-Courcouronnes, rapporte Le Parisien. Il est désormais question de relancer l’enquête. Le dossier sera incessamment confié à un juge d’instruction qui se chargera de rechercher les causes de la disparition de l’adolescente de 17 ans.

Selon l’avocat de la famille, il y a eu plusieurs dysfonctionnements dans ce dossier. "Les enquêteurs du commissariat d’Argenteuil (Val d’Oise), qui ont été les premiers saisis, ont d’emblée privilégié la thèse de la fugue. Dans les affaires de disparition d’enfants, il faut être rapide. Plus on tarde, plus les chances de retrouver l’enfant s’amenuisent", se désole-t-il.

L’alerte sur la disparition de Wissem est venue de son patron, qui avait noté son absence au poste, le 31 juillet. Ce jour-là, l’adolescente était attendue à Body minute, son lieu de travail, situé à Villabé. Selon les investigations, elle et un garçon résidant à Bezons, s’étaient vus le jour de sa disparition.

"Aujourd’hui, cette nouvelle plainte, c’est notre dernière carte à jouer. On craint pour sa vie", désespère Samira, la mère de Wissem.

Mots clés: Enquête , Disparition , Séquestration , Enlèvement

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact