France : la famille qui avait tondu les cheveux d’une fille renvoyée dans son pays

26 octobre 2020 - 09h20 - France - Ecrit par : J.K

La famille d’une jeune femme musulmane tondue à cause de sa relation avec un Serbe chrétien vient d’être renvoyée dans son pays d’origine par les autorités françaises.

L’oncle et la tante de la jeune fille, condamnés à la même peine, bénéficient du statut de réfugiés. En dehors de la condamnation, les parents de la jeune femme et leurs trois autres enfants, ont été expulsés samedi 24 octobre vers Sarajevo, avec une interdiction du territoire français, pendant cinq ans, avait annoncé le ministre de l’Intérieur, Gérard Darmanin dans un communiqué.

L’avocate des parents, Me Catherine Bresson, a expliqué auprès de l’AFP, que ses clients, qui n’ont pas pu acquérir le statut de réfugié politique, étaient déjà sur le point de rentrer dans leur pays et qu’" ainsi", ils n’avaient pas besoin de Darmanin", reconnaissant tout de même, que l’expulsion est "légale".

Au cours de l’audience, la jeune femme, victime des faits le 17 août, ainsi que la famille de son petit ami, également présente au moment des faits, ont affirmé que les parents l’avaient conduite dans sa chambre, avant d’être tondue par son oncle, lui ôtant du coup sa beauté, reproche l’avocate de la victime, Céline Party .

Les quatre adultes ont nié "avoir roué la jeune femme de coups", tout comme les avocats de la défense qui ont rejeté un quelconque "passage à tabac ". "Vous avez affaire à une jeune fille amoureuse de 17 ans qui protège son petit copain ", a défendu Catherine Bresson. "Cette enfant a trahi la vérité ", a souligné Patrick Uzan, l’avocat de l’oncle et de la tante.

Des déclarations que balayait l’état de santé de la jeune femme, puisqu’elle avait des côtes cassées ainsi que de multiples hématomes que confirmaient les quatorze jours d’incapacité temporaire ou totale de travail (ITT). Des preuves qui ont conduit le procureur, Étienne Manteaux, à requérir cette peine.

La jeune femme de 17 ans, sera "prise en charge par l’aide sociale à l’enfance et obtiendra à sa majorité un titre de séjour", ont indiqué le ministre de l’Intérieur et la ministre déléguée à la citoyenneté, Marlène Schiappa, précise le même communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Procès - Expulsion - Serbie - Torture

Aller plus loin

France : un marocain échappe à une expulsion grâce à son talent

Abdelilah El Maimouni, coureur de fond marocain sous le coup d’une expulsion de Nièvre peut désormais jubiler. Il a réussi à faire échec à cette décision en obtenant le droit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».