France : fermeture de plusieurs mosquées soupçonnées de séparatisme

13 décembre 2021 - 23h40 - France - Ecrit par : S.A

Le ministère français de l’Intérieur a fait savoir que plusieurs mosquées soupçonnées de séparatisme ont été fermées ces derniers mois, après des contrôles. Six autres lieux de culte musulmans sont « en cours d’instruction ».

Sur les 99 mosquées soupçonnées de “séparatisme”, toutes ont été contrôlées ces derniers mois et 21 ont été fermées à ma demande, a annoncé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, lors de son passage au Grand Jury RTL LCI Le Figaro, précisant que six autres sont « en cours d’instruction ». C’est en se basant « notamment sur le fondement de la loi séparatisme » que la fermeture de ces mosquées a été ordonnée, a-t-il expliqué.

36 autres mosquées n’ont pas connu le même sort. « Pour les 36 mosquées, les contrôles ont permis de démontrer que la loi de la République y était strictement respectée », a-t-il précisé, évoquant notamment le départ de certaines fédérations, la séparation d’imams considérés comme “dangereux” ou l’arrêt de financements étrangers.

À lire : La France ferme une dizaine de mosquées pour « radicalisme »

Quant aux lieux de culte qui sont toujours soupçonnés de “séparatisme” mais qui ne font pas l’objet de procédures pour une fermeture, « une vingtaine », ils font l’objet de contrôles, a assuré le ministre. Et de plaider : « Nous ne confondons évidemment pas la partie minoritaire des lieux de culte qui sont radicalisées et que nous devons effectivement fermer et remettre dans le droit chemin avec l’immense majorité des musulmans de France […] qui ne pose aucun problème ».

À lire : France : la mosquée d’Allones définitivement fermée

Gérald Darmanin a par ailleurs confirmé l’organisation d’un « forum de l’islam » en début d’année 2022. Une centaine de « nouveaux représentants » seront réunis, parmi lesquels se trouveront des femmes, des laïcs, ou encore des personnes de la société civile, a-t-il précisé. « Nous devons assimiler le culte pour qu’il soit un culte national, s’est-il engagé. Les musulmans ont tout à fait le droit de prier dans la République évidemment, mais pas commandés par des États étrangers. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Islam

Aller plus loin

Rhône : les comptes bancaires de plusieurs mosquées fermées

Le Conseil des mosquées du Rhône (CMR) a réagi dimanche suite à la fermeture de comptes bancaires de plusieurs mosquées du département, qui seraient visiblement ciblées par des...

« Loi séparatisme » : Gérald Darmanin dégaine son bilan

Depuis le vote et la promulgation de la loi « séparatisme » en août 2021 en France, des centaines d’établissements, des lieux de culte ont été fermés et plus de 800 étrangers...

Accusée d’antisémitisme, une mosquée fermée à Cannes

Une mosquée a été fermée à Cannes (Alpes-Maritimes), en raison, notamment, de « propos antisémites ». Cette annonce a été faite par le ministre français de l’Intérieur, Gérald...

Cannes : l’État renonce à la fermeture de la mosquée Al Madina Al Mounawara

Menacée d’une fermeture administrative par le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, reprochant à ses responsables d’avoir tenu des propos haineux contre la France,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024 au Maroc

Quelques jours après la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, les musulmans sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.