France : la guerre entre des locataires marocains et leurs propriétaires devant un tribunal

28 novembre 2020 - 19h00 - Ecrit par : A.S

Une famille marocaine résidant à Val-de-Marne et leurs propriétaires devront régler les différends qui les opposent devant un tribunal le 7 décembre prochain. Une partie se plaint du mauvais état du logement, l’autre réclame des loyers impayés.

L’affaire remonte à mai 2019. Sami*, Leila* et leurs enfants rentrent en France après avoir passé des années au Maroc. «  J’ai eu un cancer, explique la mère de famille. Je faisais régulièrement des allers-retours en France pour me faire soigner.  » La situation devenant pire, la famille retourne en France de façon urgente. Lors de son hospitalisation, elle rencontre un couple qui voulait louer leur maison située dans le centre-ville de Cachan à 900 euros. La famille marocaine loue la maison.

«  La veille de l’emménagement, le 30 juin 2019, mon épouse reçoit un message l’avertissant que la maison n’est pas habitable, confie Sami au journal Le Parisien. On avait déjà nos billets d’avion.  » «  Le 26 juillet, le propriétaire me dit : C’est bon c’est fini, se souvient Leïla. Mais la chaudière, les radiateurs et la gazinière ne fonctionnaient pas. Il y avait des fils électriques partout et une fuite dans la salle d’eau. Mais on n’avait plus le choix, il fallait qu’on emménage.  » Les propriétaires tentent de les convaincre : «  La maison était nickel  ».

Des signes annonciateurs d’une guerre entre les propriétaires et leurs locataires. «  Il y avait déjà des moisissures. Je leur ai dit : Vous nous mettez un logement correct et on vous paie le loyer !, raconte le père de famille. Face à l’inaction des propriétaires, la famille demande en octobre un constat d’insalubrité finalement dressé en décembre. À partir du 10 octobre, les propriétaires somment, à plusieurs reprises, les locataires de payer le loyer (tag à l’encre rouge sur la façade de la maison).

«  Un jour, on l’a surpris lui en train de mettre de la colle dans notre serrure  », poursuit Sami. «  Il a planté le panneau du permis de construire juste devant la maison de façon à bloquer la porte d’entrée  », raconte Leïla. «  C’est allé crescendo, résume Gladys Rivierez, l’avocate des locataires. Le pire, c’est que les propriétaires n’ont rien fait des travaux requis à part les deux trous dans le toit !  » «  Ça fait un an que je ne fais plus que m’occuper de ces folies, souffle le père de famille. Mais, là j’ai honte ! J’en fais une affaire de principe.  » Un tribunal pourrait trancher cette affaire le 7 décembre.

*Prénoms d’emprunt

Tags : Immobilier - France - Droits et Justice - Famille

Aller plus loin

Casablanca veut reloger 500 familles vivant dans des habitats menaçant ruine

Les autorités casablancaises se mobilisent pour régler la problématique du relogement des familles habitant dans des constructions menaçant ruine. Dans ce sens, un appel à...

Ce MRE et sa famille vivaient avec des rats au Québec

Après avoir passé dix ans dans un logement insalubre au quartier Villeray, au Québec, Adil Saksak et sa famille d’origine marocaine recevront 23 000 $ en compensation de la part...

Maroc : les promoteurs immobiliers espèrent profiter de l’été 2021

Les promoteurs immobiliers du Maroc, totalement affaiblis par les effets dévastateurs de la pandémie du Covid-19 sur leur secteur d’activités, entretiennent un brin d’espoir pour...

Nous vous recommandons

Des vols Maroc-France risquent d’être annulés

Les compagnies assurant des liaisons aériennes entre le Maroc et la France comme Air France risquent d’annuler de nombreux vols. Et pour cause, une grève de deux jours au sol dans plusieurs aéroports...

Pas de vol pour la Omra, Royal Air Maroc s’explique

Bon nombre d’agences de voyages se plaignent du manque de vols à destination de l’Arabie saoudite pour effectuer l’Omra du ramadan 2022. La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a tenu à apporter des...

Le Maroc refoule des MRE à Sebta

Plusieurs familles de Marocains résidant en Europe ont été bloquées à la frontière de Tarajal par les autorités marocaines pour non-respect des exigences sanitaires liées au Covid-19. Elles ont été invitées à retourner en Espagne, provoquant un embouteillage...

Classement FIFA : le Maroc maintient sa 2ᵉ place devant l’Algérie

Pour le compte du classement FIFA du mois de décembre, le Maroc devrait logiquement garder sa deuxième position en Afrique, en raison de son parcours en coupe arabe de football.

Maroc : la quarantaine dans les hôtels inefficace, des clusters enregistrés

La quarantaine imposée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) ou aux touristes étrangers venant des pays classés dans la liste B s’est avérée inefficace. En cause, plusieurs dysfonctionnements enregistrés. Des clusters ont été même découverts dans des...

Les transferts des MRE frôlent les 80 milliards de dirhams

Les transferts de fonds effectués par les Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) maintiennent une bonne dynamique cette année. À fin octobre, ils ont atteint 79,656 milliards DH contre 55,58 milliards de DH au cours de la même période de l’année...

Hajj 2022 : les recommandations des autorités marocaines

Le ministère du Tourisme a livré ses recommandations aux pèlerins marocains, précisant que les listes des agences de voyage autorisées à organiser l’opération Hajj 2022 sont disponibles.

Achraf Hakimi de retour à l’Inter Milan ?

L’international marocain Achraf Hakimi pourrait quitter cet été la capitale française et revenir en Série A en Italie, après seulement un an au PSG.

Ces anciens de l’Académie Mohammed VI qui font la fierté du football marocain

En douze ans d’existence, l’Académie Mohammed VI de football a formé plusieurs footballeurs qui font aujourd’hui la fierté du Maroc à l’étranger. Ils sont douze parmi les talents formés par l’Académie à mener une carrière exemplaire en Europe. Il s’agit entre...

Algérie-Maroc : « un conflit de basse intensité est tout à fait probable »

Soulaimane Cheikh Hamdi, expert mauritanien en sécurité internationale, spécialiste du Sahel, également chercheur en géopolitique et politiques de défense estime qu’un conflit de basse intensité est tout à fait probable dans les prochains mois entre le Maroc...