En France, les Maghrébins discriminés en Master

15 février 2022 - 19h10 - France - Ecrit par : S.A

En France, les candidats maghrébins qui déposent leur dossier pour faire un Master à l’université ont 12 % moins de chance d’obtenir une réponse. C’est ce que révèle une première étude réalisée sur les possibles discriminations autour de l’accès aux Masters à l’université.

Sylvain Chareyron, Louis-Alexandre Erb et Yannick L’Horty, tous chercheurs à l’Université Gustave Eiffel ont réalisé, pour la toute première fois, au printemps dernier, une étude sur les éventuelles discriminations autour de l’accès aux Masters à l’université. Ils ont ciblé à travers un testing 19 universités, les responsables de formation de 607 Masters et leur ont envoyé près de 2000 courriels, rapporte France Inter. Les universitaires ont testé deux critères : celui du handicap et celui du patronyme maghrébin. Ils ont envoyé trois e-mails quasi identiques à ces responsables. Il s’agit de l’envoi de courriels de candidats fictifs maghrébins ou de personnes en situation de handicap contenant des demandes d’information sur les cursus et leurs modalités d’inscription.

À lire : France : SOS Racisme dévoile des discriminations en agence d’intérim

« Nous n’avons pas trouvé de différence de traitement significative pour les étudiants qui mentionnent un handicap moteur lourd. Par contre, les étudiants supposés d’origine maghrébine sont dans l’ensemble pénalisés par rapport aux étudiants supposés franco-français, car on leur répond moins souvent en leur indiquant la marche à suivre pour s’inscrire », détaille Yannick L’Horty. « Grâce à l’observation des données selon les filières et à un questionnaire que nous avons ensuite envoyé aux responsables, nous avons identifié plusieurs facteurs de risques. Plus un Master est attractif, et donc très sélectif, plus le risque est important. Il apparaît aussi que là où la sélection des dossiers est faite par des individus isolés et non dans le cadre d’un processus collectif, le risque de discriminer est plus important », ajoute-t-il. Le chercheur rencontre ce mardi des acteurs du monde universitaire ou impliqués dans la lutte contre les discriminations pour lancer un Observatoire National des Discriminations et de l’Égalité dans le Supérieur (ONDES).

À lire : Bruxelles à la traîne sur les tests anti-discrimination à l’embauche

L’étude révèle que les candidats fictifs maghrébins (toutes filières confondues) ont 12 % moins de chance d’obtenir une réponse. A comparer au chiffre (25 %) sur le marché de travail, notamment les candidatures sur des offres d’emploi, ce chiffre est moins alarmant. S’agissant des Masters scientifiques, les candidats maghrébins ont 20 % moins de chances de recevoir une réponse, précise le rapport d’étude. « Lorsque les principes d’égalité et de diversité sont battus en brèche, bien sûr qu’on doit s’en préoccuper. On ne peut pas balayer ces résultats d’un revers de main. Il faut voir comment on peut peut-être se saisir de cet outil pour poursuivre la surveillance, et travailler sur les facteurs de risques identifiés à travers cette étude », a commenté Manuel Tunon de Lara, à la tête de France Universités, qui représente les présidents d’universités, cette étude, appelant à une prise de conscience.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Education - Etude

Aller plus loin

France : la nouvelle plateforme de lutte contre les discriminations désormais opérationnelle

Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances a lancé, vendredi...

Persistance des discriminations envers les Maghrébins dans les universités françaises (PDF)

En France, les candidats maghrébins qui souhaitent faire un Master à l’université ont moins de chances que les autres de recevoir une réponse à leur courrier de demande...

France : SOS Racisme dévoile des discriminations en agence d’intérim

45 % des agences d’intérim en France acceptent de discriminer notamment les candidats d’origine étrangère à la demande de clients du BTP. C’est ce que révèle une enquête...

Bruxelles à la traîne sur les tests anti-discrimination à l’embauche

Première région à doter ses services d’inspection d’un outil de «  testing  » contre les discriminations à l’embauche, Bruxelles est aujourd’hui à la traîne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...