French Montana de nouveau face à la justice

19 août 2023 - 18h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Le rappeur américain d’origine marocaine French Montana est poursuivi pour violation du droit d’auteur pour avoir prétendument samplé une chanson sans rien payer.

French Montana aurait samplé la chanson « Femme Fatale » de Skylar Gudasz sur son titre « Blue Chills » sans payer des droits, rapporte Billboard. La plainte, déposée par l’éditeur de Skylar Gudasz, allègue que le rappeur lui aurait promis des frais initiaux, des paiements de redevances continus et 50 % des droits d’édition s’il utilisait le sample. Sauf qu’il aurait sorti la chanson incluant le sample avant de finaliser l’accord. D’après le procès, « malgré les promesses répétées des défendeurs…, aucun accord signé, aucun frais, aucune redevance, aucun accord de licence ou aucune somme d’argent n’a jamais été envoyé au plaignant ».

À lire : French Montana poursuivi pour avoir volé une chanson

Tout est parti d’une rencontre entre Skylar Gudasz et French Montana en 2022 par l’intermédiaire d’un agent spécialisé dans ce type d’accords de licence. Les deux hommes auraient convenu que le rappeur américain d’origine marocaine paierait 7 000 dollars à l’avance, en plus des redevances et des droits d’auteur de publication susmentionnés. Skylar Gudasz a affirmé qu’elle n’a connu la chanson lors de l’une interview de French Montana dans un épisode de Rap Life Radio sur Apple Music. Lors de l’entretien, l’interprète de « Yes I do » a même crié Skyler Gudasz. Autres défendeurs dans ce procès : Harry Fraud, producteur de longue date de French Montana, et Sony Music Entertainment.

À lire :French Montana poursuivi en justice pour la fusillade de Miami

En 2017, French Montana avait été accusé par le beatmaker marocain Yo Asel d’avoir plagié un beat dont il est le créateur. Ce dernier avait saisi la Cour Fédérale de Manhattan, pour régler ce litige.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Droits et Justice - Rap - French Montana

Aller plus loin

French Montana remporte un procès pour violation de droit d’auteur mais...

Le rappeur américain d’origine marocaine French Montana de son vrai nom Karim Kharbouch a gagné un procès dans l’Illinois, où il était poursuivi pour violation de droit d’auteur.

French Montana verse 100 000 dollars aux sinistrés du séisme au Maroc

Une très belle initiative de la part du rappeur américain d’origine marocaine, French Montana, qui vient d’annoncer le versement d’une aide de 100 000 dollars au profit des...

Le chien de French Montana « lui coûte » 129 500 dollars

En Californie, un agent d’entretien de piscine a gagné son procès contre le rappeur américain d’origine marocaine French Montana. Le chien de celui-ci l’avait mordu en 2018.

French Montana : de sans-papiers à star du rap

French Montana, Karim Kharbouch à l’état civil, est né et a grandi au Maroc jusqu’à la fin des années 1980, avant de déménager aux États-Unis, dans le sud du Bronx, avec sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

French Montana parle de son idole Tupac

Après avoir donné une liste des plus grands rappeurs de tous les temps, le rappeur maroco-américain French Montana a simplement déclaré que celui qui l’a le plus marqué est le regretté 2PAC, rappeur, poète et acteur américain mort assassiné le 13...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.