Gaz russe au Maroc : vers la mise en place d’un commission d’enquête parlementaire ?

9 avril 2023 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’importation par le Maroc du gaz russe préoccupe les députés de l’opposition réunis au sein des groupes parlementaires du Mouvement populaire (MP) et du Parti du progrès et du socialisme (PPS), du Parti de la Justice et du développement (PJD). Ceux-ci s’activent pour la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

Faire la lumière sur la question de l’importation par le Maroc du gasoil russe. Telle est la mission que s’assignera la commission d’enquête parlementaire qui pourrait être mise en place si les groupes parlementaires du MP et du PPS et du PJD réussissaient à recueillir le 1/3 des signatures des 395 députés siégeant à la Chambre des représentants, soit 131 signatures de députés requises.

À lire : On en sait un peu plus sur les importations du gasoil russe au Maroc

Il sera question pour la mission d’enquête de collecter « des informations relatives à l’affaire de l’importation du gaz russe et les soupçons liés à la transparence commerciale, à la sécurité et à la légalité des opérations », précisent les trois composantes de l’opposition dans un communiqué. La question de l’importation du gasoil russe est « étroitement liée à la sécurité et à la facture énergétiques, au pouvoir d’achat et aux recettes fiscales », expliquent-elles.

À lire : Carburants : les exportations russes vers le Maroc explosent

Rachid Hamouni, président du groupe parlementaire du PPS, a confirmé au site Le360 le lancement « dès vendredi 7 avril 2023 de l’initiative » conformément à la loi sur la constitution des commissions d’enquête. Selon lui, si les trois composantes (MP, PPS et PJD) qui ne comptent que 63 députés échouent à recueillir 131 signatures de députés requises pour former une commission d’enquête, une pétition s’avérerait nécessaire. « La pétition attire des convictions. Elle est ouverte à tous les députés quels que soient leur parti, leur groupe et leur appartenance », a-t-il assuré.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Importations - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Mouvement Populaire - Gaz

Aller plus loin

L’Espagne enquête sur l’entrée illégale de diesel russe via le Maroc

Le gouvernement espagnol vient d’ouvrir une enquête sur une supposée entrée illégale de diesel russe en Espagne via le Maroc, révélée par le journal El Mundo.

On en sait un peu plus sur les importations du gasoil russe au Maroc

Un député socialiste a adressé une question écrite à la ministre de la Transition énergétique Leila Benali au sujet de l’importation croissante du gasoil russe au Maroc il y a...

Carburants : les exportations russes vers le Maroc explosent

Le Maroc est cité comme l’une des principales destinations des livraisons russes de produits pétroliers en Afrique et dans le monde. En 2022, le royaume a vu son...

Démenti autour de l’interdiction des importations des produits pétroliers russes au Maroc

Nadia Fettah Alaoui, ministre des Finances, a apporté un démenti formel au sujet de l’interdiction des importations des produits pétroliers russes au Maroc à la suite des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?