Le grand chantier TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

19 avril 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un appel d’offres pour la fourniture des appareils de voie pour le grand chantier de Ligne grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech dont la réalisation devrait être effective avant 2030, année où le Maroc coorganisera la coupe du monde aux côtés de l’Espagne et du Portugal.

L’Office national des chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de la nouvelle Ligne grande vitesse (LGV) Kénitra-Marrakech. Jeudi, il a lancé un appel d’offres relatif à la fourniture des appareils de voie, fait savoir Le360. Un marché scindé en trois lots, d’une valeur totale estimée à environ 1 milliard de dirhams : fourniture des appareils de voie pour la LGV Kénitra-Marrakech, non muni de système de manœuvre, verrouillage et contrôle signalisation, pour un montant de 584,1 millions de dirhams ; fourniture des appareils de voie pour la Ligne conventionnelle entre Kénitra et Marrakech, non muni de système de manœuvre, verrouillage et contrôle signalisation, pour un montant de 377,8 millions de dirhams et fourniture des appareils de dilatation pour Ouvrage d’art, pour un montant de 31 millions de dirhams. L’ONCF fixe à 48 mois le délai de livraison du deuxième lot et à 12 mois celui du troisième lot.

À lire :Coup d’accélérateur pour le TGV Kénitra-Marrakech

Conçue pour une vitesse maximale de 350 km/h, la ligne qui reliera Kénitra à Marrakech sera exploitée à 320 km/h, sur un parcours d’environ 450 km. Il est prévu de relier directement Tanger à Marrakech sans passer par Casablanca. Deux itinéraires ont été proposés à l’arrivée du train à Casablanca. Il est également prévu que la ligne de train à grande vitesse passe par un itinéraire alternatif à Benslimane (le stade) vers Nouaceur. Celle-ci accueillera l’implantation d’une nouvelle station ou d’un centre de distribution.

À lire :TGV Kénitra-Marrakech : un projet d’envergure à réaliser avant le Mondial 2030

Le projet de TGV Kéntira-Marrakech vise à révolutionner les déplacements entre les deux villes. Il fait partie intégrante du plan colossal de l’ONCF visant à interconnecter les villes, les ports et les aéroports du Maroc via des liaisons ferroviaires à grande vitesse fonctionnant à des vitesses allant jusqu’à 350 kilomètres par heure.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Marrakech - Portugal - Office national des chemins de fer (ONCF) - Kenitra - Transport ferroviaire - Coupe du monde 2030 - TGV Kénitra - Marrakech

Aller plus loin

Coup d’accélérateur pour le TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un appel d’offres pour la construction d’une voie ferrée à grande vitesse de 375 kilomètres reliant Kénitra à Marrakech.

L’Oncf lance le chantier de TGV Kénitra - Marrakech

Le projet de la nouvelle Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kénitra à Marrakech, un élément clé de la connexion rapide entre Tanger et Marrakech, vient de recevoir un coup...

Maroc : où en est le projet de LGV Kénitra - Agadir ?

Les études pour la réalisation de la ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kénitra à Marrakech avancent, a récemment assuré Mohamed Abdeljalil, le ministre du Transport et de la...

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, un chantier à ciel ouvert

Au Maroc, le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) et celui des matériaux de construction devraient tirer profit de l’organisation la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025, la co-organisation de la coupe du monde 2030 ainsi que d’autres...

Le Maroc accélère sur la 5G en vue de la coupe du monde 2030

Le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration aura à charge la gestion des télécommunications lors de la coupe du monde 2030. Ainsi en a décidé le Comité marocain d’organisation du tournoi.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises les travaux de déblaiement et de préparation du tracé de la ligne, pour un...

Grand stade de Casablanca : des Espagnols aux manettes ?

Le cabinet d’architectes Cruz y Ortiz espère se voir réattribuer le Grand stade africain que le Maroc prévoit de construire à Benslimane d’ici 2028 pour convaincre la FIFA d’y jouer la finale de la coupe du monde 2030 qu’il organise avec l’Espagne et...

Un nouveau pas vers la réalisation du TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) accélère la réalisation de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kénitra à Marrakech. Après les travaux de génie civil, ceux relatifs à l’installation du système de signalisation et de télécommunications...

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...

Coupe du monde 2030 : Fouzi Lekjaa chargé de la candidature du Maroc

Le roi Mohammed VI a décidé de nommer, Fouzi Lekjaa, actuel ministre délégué chargé du Budget, président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), président du Comité chargé de la Candidature du Maroc au Mondial 2030 de Football.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.